fbpx

Semaine 1: Le bilan 0 sucre

Voilà déjà 7 jours que le défi a commencé. Il est donc temps de faire un point sur cette 1ère semaine.

Pour cette semaine de vacances, les tentations ont été nombreuses ! Goûter avec les enfants, sorties, invitations, diners à la maison, restaurants… Bref, vous l’aurez compris ma motivation a été mise à rude épreuve.

Quand on reçoit, c’est toujours plus facile puisque nous restons maître de ce que nous proposons.

Pour l’apéro, pas de souci, j’ai remplacé par de l’eau pétillante et ça me convient très bien. Quand aux douceurs apéritives sur la table : les mélanges de noix et fruits secs sont un régal ! De l’ail au vinaigre balsamique acheté en vrac, quelques olives et des crudités (carottes et endives c’est de saison). De quoi se mettre en appétit juste ce qu’il faut pour pouvoir passer à table sans être déjà totalement rassasiée.

A table, un menu équilibré, plein de saveurs pour faire oublier à nos convives les raclettes d’antan. Miam ! Une bonne soupe de blettes aux lentilles. Tout d’abord, interrogateurs sur le contenu de leur assiette, et à la fois amusés de manger une soupe à un dîner. Finalement, tout le monde est conquis. Le plat reste dans la même lignée.

Bien entendu, un diner sans dessert serait surprenant. Un gâteau termine donc ce repas mais je n’en ai pas consommé à la place un thé ou une infusion pour conclure et aider à la digestion.

Les repas à l’extérieur se sont également bien passés. Pas de gâteau apéritif, je mange ce qui est servi mais je m’arrête au plat.

Idem au restaurant. Un tartare d’avocat à la mousse de crabe suivi d’une lotte à la sauce américaine. Un vrai délice. Je me suis fait plaisir sans excès et sans sucre.

Pour les sorties en famille, j’avais déjà l’habitude de ramener les goûters. J’ai donc gardé cette habitude. Le goûter de mes 3 hommes dans une petite boite et pour moi une pomme et un mélange de noix et fruits secs.

Seul petit faux pas pour cette 1ère semaine, je n’ai pas résisté à la tentation et ai succombé à une bouchée de mon si délicieux carrot cake, piquée dans l’assiette de mon cher et tendre… Mais il est tellement bon… Et si peu sucré… (la recette est disponible dans l’article « un goûter d’anniversaire pirate »)

Malgré ce faux pas, je reste très motivée. Je me sens bien, je ne me sens pas ballonnée en fin de repas. Et je ne ressens pas de fringale, mes repas sont adaptés dans leur quantité.

Je reconnais néanmoins que se passer de sucre est difficile. Le petit dernier adore le carrot cake et en redemande alors que le grand, lui, demande des cookies… Face à la tentation, il est parfois difficile de résister et je remarque que cette difficulté est d’autant plus grande le soir quand la fatigue de la journée est installée. 

Après les excès des divers anniversaires du début d’année, des goûter festifs et de ma simple gourmandise. Il ne suffit que de quelques jours pour me permettre de perdre rapidement du poids. (Attention, ce défi n’est pas un régime, perdre du poids se fait avec hygiène de vie et des habitudes alimentaires qui s’inscrivent dans le temps.)

Il faut se donner du temps pour changer une habitude. Les études ne sont pas très claires sur la durée permettant de se défaire d’une habitude et pour en créer une autre. Certains parlent de 12 jours, d’autres de 18, 21 ou encore 2 mois… Ce qui est sûr c’est qu’en inscrivant votre changement sur la durée vous déshabituez votre corps à un comportement. Ici, la consommation de sucre, d’alcool et de mauvais gras. Le but n’étant pas de tout reprendre à la fin des 47 jours, mais de continuer dans ce changement en les consommant dans des quantités plus que raisonnables voire de s’en passer définitivement.

Bonne semaine à tous

2 thoughts on “Semaine 1: Le bilan 0 sucre

  1. Bravo ! J’ai tenu récemment 3 mois ça a été dur mais qu’elle fierté ! Contrairement à ce que disent les études un vrai manque peut se faire ressentir au dela des 21 jours. Mais plus on passe les semaines plus c’est globalement facile ! On se sent mieux et moins fatigué . Petit hic je suis retombée dedans (période de stress ++) et pendant 1 semaine ça a été limite de la boulimie (les vacances avec les enfants n aidant pas). Depuis ce matin c’est reparti . Bon courage 🤞🏼

    1. Merci Charlotte de partager cette expérience et pour ses encouragements. Je ne ressent pas encore de bénéfice au défi, mais je ne doute pas de ce que ça va pouvoir m’apporter sur le long terme.
      Bon courage pour la suite et n’hésite pas à nous faire par de ton avancement. A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *