fbpx

Les petits plaisirs de la vie de parents

Aujourd’hui, je voulais vous parler d’un thème qui me tient à cœur. Les petits plaisirs de la vie de parents !

Au quotidien, se mêlent joies, angoisses, petits et grands soucis. Parfois la fatigue aidant, nous nous emportons et culpabilisons de nos réactions.

Le mercredi, généralement je ne travaille pas. C’est une journée bien chargée qui s’annonce chaque semaine. Entre cuisine, activités avec les enfants, jeux, lectures, sorties mais aussi, un peu de ménage, rangements, machines à laver et papiers administratifs.

C’est donc régulièrement que je finis un peu tendue, les yeux larmoyants, appréciant ce moment du couché des enfants.

Il faut bien le dire, nos enfants que nous chérissons tant ne sont pas toujours tendres avec leurs chers parents, et nous donnent du fil à retordre. Et Etan et Luca ne dérogent pas à cette règle.

Hier, la journée aura été épuisante pour tous. Courte sieste, disputes entre frères, papa retenu au travail, rdv tardif chez le médecin et donc couché tardif.

Alors que mon cher et tendre, ne se sentant pas bien est parti se coucher, je me retrouve seule avec ma tension. D’ordinaire, je m’octroie toujours un temps de sport afin de m’apaiser mais ce soir, l’envie n’est pas là. Assise dans mon canapé je repasse ma journée en revue, je repense aux dessins d’Etan, sa façon de s’énerver quand la gommette reste collée à son doigt, nos petits câlins, leurs explosions de rire, leurs petits bisous, regarder Etan jouer au pompier et s’équiper comme « Sam le pompier » son idole, leurs têtes qui s’illuminent quand ils voient arriver le goûter fait maison du jour, leur « Meci Maman » qui me fait fondre à chaque fois et me donne envie de recommencer.

Au fil de mes pensées, je m’aperçois qu’un sourire béat est venu se dessiner sur mon visage.

Je relativise sur cette journée. Quel bonheur de partager ces moments au quotidien avec eux. Quel bonheur de voir leurs sourires, d’être aux premières loges de leurs progrès, de pouvoir les féliciter.

Avez-vous remarqué cette facilité déconcertante avec laquelle ils nous font tout oublier ou presque ? Un sourire nous montrant leurs petites dents, un rire profond, ce tendre petit câlin, ou ce bisou humide, ce « je t’aime » qu’ils savent toujours placer au bon moment, ces petites phrases ou mots enfantins qui nous font rire.

Vraiment, tous ses instants, au quotidien, sont une vraie joie. Ce sont nos petits plaisirs de parents, rien qu’à nous. Profitons-en, mangeons ces instants si précieux. Oublions l’espace d’un souvenir ces papiers administratifs, la machine à laver et tous nos tracas. Parce qu’il n’y a rien de plus beau que nos enfants et la façon dont ils se construisent. Et parce que demain est déjà là, soyons présents pour les voir grandir et s’épanouir. Le temps est si précieux mais il se fait si rare. Prenons-le.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *