fbpx

Hygiène de vie et parents débordés

Ces derniers temps nous avons essuyé un petit coup de mou. Notre organisation en pâtit et nous ne tenons pas nos engagements.

Dans les blogs comme dans la vie, les supers pouvoirs n’existent pas. Et si notre hygiène de vie se dégrade, les répercussions sont nombreuses. Plus de fatigue, ballonnements, douleurs, mal être, difficultés de concentration.

Et oui, tout cela !

Mais qu’est-ce qu’une bonne hygiène de vie ?

D’après le dictionnaire Larousse l’hygiène est « l’ensemble des principes, des pratiques individuelles ou collectives visant à la conservation de la santé, au fonctionnement normal de l’organisme. »

Le sommeil, l’alimentation, l’hydratation, l’activité physique, la consommation de toxiques (alcool, tabac, drogues douces ou dures), la santé, l’hygiène, l’environnement de vie, la gestion du stress sont autant de facteurs rentrant en compte dans l’hygiène de vie. 

Certains facteurs peuvent être difficilement influençables. Mais pour la plupart, notre action est directe.

Notre quotité de sommeil moyenne recommandée évolue selon les âges. D’après un article publié dans sciences et vie, ce temps fluctue de 17h pour les nouveaux nés à 7h30 pour les plus de 65 ans.

Ainsi, d’après le même article, un adulte (26 ans – 64 ans) devrait dormir en moyenne 9h. Bien sûr, ces chiffres sont des moyennes. Et quantifier avec exactitude une norme de sommeil est impossible.

D’après le site sommeil.org, 59% des français auraient besoin de dormir entre 7 et 8h par nuit, 23% moins de 6h et 15% plus de 9h.

Mais le temps de sommeil, n’est pas le seul critère pouvant influer sur un bon sommeil. La qualité de celui-ci est également très importante. D’après le même site, 79% des français se réveilleraient au moins 1 fois par nuit. L’étude met aussi en avant le rapport (entre autre) de l’utilisation tardive des écrans (télé, tablette, pc, téléphone) pouvant altérer la qualité du sommeil par son effet addictif et stimulant.

Il est clair que ces dernier temps, mon cher et tendre et moi-même n’avons pas atteint notre temps de sommeil habituel et notre dette de sommeil va s’alourdir. Heureusement les vacances approchent ! OUF

Côté nutrition, une alimentation variée et équilibrée est recommandée. Oublions les grignotages entre les repas, variez vos menus, préférez les fruits et légumes de saison. Quant au contenu de votre assiette, des féculents de préférence complets pour éviter les fringales de fin de matinée ou d’après-midi et des légumes (les pommes de terre et les petits pois même si ces derniers sont verts sont des féculents)

Si, éplucher, et cuisiner des légumes n’est pas envisageable dans votre emploi du temps de parents débordés, les conserves et les surgelés reste une bonne alternative.

Et si vous avez des difficultés à vous rendre compte de ce que vous mangez et des quantités, pourquoi ne pas les noter sur un planning. Cette technique peut vous aider à vous responsabiliser, vous limiter lors de vos fringales et vous aider à mieux équilibrer vos repas. Certaines applications mobiles ou montres connectées peuvent vous aidez dans cette tâche.

Bien évidemment la personne la plus à même de vous aider dans l’équilibre de vos repas reste une diététicienne. C’est la seule à prendre en compte tous les critères essentiels qui vous sont propre. Et vous compose avec vous en fonction de votre âge, de votre poids, de vos habitudes alimentaires, de votre activités physique et de votre état de santé actuel.

Personnellement, j’ai fais  appel à l’une d’elle pour m’aider durant mes grossesses. Son aide et son soutien m’auront été d’une très grande aide. Peu d’activités, de fortes fringales, mes débuts de grossesse ont toujours été accompagné d’une rapide prise de poids. Mais avec son aide et en rééquilibrant mon alimentation. Sans privation et tout en me faisant plaisir j’ai pu réguler cette prise. Au final, j’aurais pris 12kg pour mon 1er et 10kg pour mon 2eme.

Quant à mon cher et tendre, il avait souvent des fringales, grignotait régulièrement et se sentait souvent mal après sa séance de sport. Après avoir fait appel à elle et grâce à son remaniement alimentaire, il ne grignote plus, se sent mieux dans son corps, se sent moins fatigué. Et cela tout en se faisant plaisir.

Mais malgré nos bonnes habitudes, ces derniers temps, les repas sont un peu plus anarchiques, pouvant aussi expliquer notre fatigue actuelle. Une reprise en main, va être nécessaire.

Giulia Enders, dans son livre « le charme discret de l’intestin » que je vous recommande vivement ; dit que cet organe mal aimé est en fait plus important pour notre corps que notre cerveau et met en lien cet organe sous-estimé avec de nombreuses maladies. Avec humour et très simplement, elle encourage à changer ses habitudes alimentaires et à prendre soin de notre ventre.

Pour l’activité physique, nous sommes restés assidues. 3 fois par semaine chacun, ce qui nous aide aussi à gérer notre stress. Qui avec les préparatifs de l’anniversaire d’Etan, le blog, la gestion du quotidien est un peu plus important ces derniers temps.

Bien sûr, tout est question de priorité dans notre quotidien de parents débordés. Ainsi si nous nous axons sur une activité en particulier (en ce moment nous sommes centrés sur le lancement du livre de mon cher et tendre et le blog) nous passons moins de temps à d’autres choses. La cuisine, les activités, le temps de sommeil sont donc réduits car moins prioritaire.

Les vacances débutent demain soir dans notre région, l’occasion de reprendre un peu en main ce quotidien décousu.

Alors bonnes vacances!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *