fbpx

En parfaite harmonie

Ces derniers temps, notre quotidien se trouve bien chamboulé et trouver un équilibre ne s’avère pas tache évidente. 

Mais cet exercice, m’a permis de me rendre compte, à quel point nous étions, d’ordinaire, toujours ailleurs.
En effet, depuis 2 ans maintenant, que nous habitons notre maison, nous n’avions jamais (or maladie clouée au lit) passé un week-end entier chez nous, tous les 4.

Sorties dans la famille, entre amis, à la ferme, en vélo, au parc, promenades, pique-nique, weekend …

Sans parler de la semaine avec les inconditionnelles sorties professionnelles, les diverses courses alimentaires, le sport, les sorties entre amis, loisirs …

Bien que l’idée théorique de se retrouver confiné chez soi puisse paraître très agréable, la pratique s’avère différente et met en lumière de nombreuses habitudes dans notre mode de vie dont nous ne nous rendions jusque-là pas compte.

Nous avons d’ailleurs donner pour thème pour cette 1ère semaine « Unité et amour », afin que nous puissions nous retrouver, et profiter des choses simples de la vie.

Unité et Amour

Or, la semaine ne s’est pas exactement passée comme dans mes rêves.

Nous alternions mon cher et tendre et moi-même différentes phases allant de la détente et l’émerveillement, à l’irritabilité absolue.

Nos chères têtes blondes n’étant pas en reste passant d’états semblables à de jolis petits anges à ceux de véritables démons.

😇😈😇😈

Nous avons du déplorer au cours de cette 1ère semaine, pas mal de casse, éponger, nettoyer, ranger, ramasser, réparer, , soigner beaucoup de bobos, calmer de nombreuses chamailleries, fait face à de grosses colères et consoler beaucoup de chagrins …

Les enfants débordent d’énergie et de joie de vivre. La maison vie de mille feux, tremble au gré de leurs histoires, conflits et amour d’enfants …

Durant cette semaine et très tendue face aux comportements et provocations de mes chères petites têtes blondes, mon cher et tendre s’offusque.
« Pourquoi es-tu si irritée ? Après tout, c’est ton travail de t’occuper d’enfants ! »

Sa réflexion, si blessante dans un 1er temps, m’a finalement permis de prendre du recul pour analyser la situation. 

  • – Effectivement pourquoi suis-je si irritée alors que mon quotidien est d’être entourée d’enfant ?
  • L’arrêt de l’école et la présence quotidienne d’Etan, n’est pas la seule raison de mon irritation.

Non, bien sûr, ce ne sont pas les enfants qui m’irritent mais simplement la perte de mon équilibre !

Par cela, j’entends la perte de ma routine matinale et de mes temps personnels qui me sont si chere, je m’en rends compte aujourd’hui durant lesquels je m’évade, me défoule, me recentre, me retrouve seule avec moi-même.

Ces temps vont de 10 min à 2h pour les plus longs, ne sont pas forcément réalisés tous les jours. Mais m’aident à m’apporter sérénité et harmonie pour rester zen et sereine en toute circonstance.

Il m’est donc impératif de retrouver un certain équilibre.

Mon cher et tendre, tente-lui aussi de trouver des stratagèmes afin de s’harmoniser au mieux. Bouchons d’oreilles pour se concentrer, Monsieur se met à la cuisine et nous mitonne de délicieux goûters, c’est le 1er à sortir les poubelles, et même … Il a découvert les joies de faire les courses …

Lui qui fuyait cette corvée trouvant moultes excuses pour ne pas m’accompagner le dimanche matin est à présent le 1er à partir faire 1h30 de queue à la ferme un samedi matin à 9h !

S’adapter n’est pas toujours simple et demande parfois un peu de temps, mais une fois la problématique pointée, il ne reste plus qu’a échanger pour trouver les solutions qui conviennent à tous (enfants compris).

Ainsi, nous avons déterminé des temps de famille, des temps pour soi et des temps privilégiés avec un enfant en particulier.
Mon cher et tendre s’est trouvé une petite bulle pour s’isoler et se concentrer.  Nous avons fabriqué un semainier pour aider les enfants à se repérer et avons organisé un planning quotidien de semaine avec l’école à la maison et des activités.

Notre semainier

Mais je vous en parlerai dans un prochain article.

A très vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *