fbpx

Courir après le temps

Vous l’avez peut être remarquée, mais j’ai récemment arrêté ma chronique du dimanche soir sur les menus de la semaine.

En cause, je cours sans cesse après le temps et malgré une organisation bien rodée le temps me manque. Il m’a donc fallu faire certains choix et ne voulant pas tout arrêter, j’ai décidé de diminuer mon nombre de parution chaque semaine.
Bien entendu, je continuerai a vous envoyer sur les réseaux (Facebook et instagram) des photos de nos menus ou goûters ainsi que des recettes.

Le temps nous est si précieux et si rare. Avoir le temps est un luxe et prendre le temps est si appréciable.
Notre quotidien de parents débordés, zéro déchet, bloggeuse et auteurs nous fait sans cesse courir après lui. Mais c’est aussi parce que nous en manquons que lorsque nous en avons, nous l’apprécions autant.

Nous nous remettons souvent en question, nous questionnant sur nos priorités actuelles afin de prioriser au mieux nos tâches et donc nous préserver du temps. Parce qu’une journée ne fait que 24h et que nous ne pouvons pas tout faire.

Mais rassurez vous, nous ne faisons pas que courir après lui. Car le temps passe si vite qu’il nous faut profiter de l’instant présent.  Pour ne pas avoir à regretter chaque moment.

D’ailleurs le yoga et la méditation, nous aident  à nous recentrer sur ce moment présent, se recentrer sur nous mêmes et ce que nous ressentons.

C’est pourquoi, chaque soir nous utilisons « petit bambou » pour nous relaxer et nous recentrer. Ne plus penser qu’à rien d’autre que l’instant présent.
Le yoga m’aide aussi beaucoup à apprendre à prendre le temps, écouter mon corps et ses besoins, apprendre à lâcher prise.

Nous faisons aussi beaucoup de sport (4 fois par semaine) ce qui nous aide à éliminer les tensions, le stress, on se sent détendu, serein. Cela  nous permet de relativiser plus facilement, de prendre du recul et de profiter plus positivement du temps qui nous est donné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *