fbpx

Conférence Zéro déchet

Mercredi 9 janvier, ma belle sœur et moi-même sommes allées à une conférence défi zéro-déchet où intervenait Jérémie Pichon, le papa de la famille presque zéro-déchet. Oui, mercredi 9, c’était, il y a quelques temps déjà. Mais je n’ai pas eu le temps d’écrire sur le sujet parce que cette conférence m’a donné un élan de minimalisme et m’a boosté à vider et trier mes placards. De ma cuisine à la chambre des enfants, un grand vide s’est installé, sauf dans mon grenier… Qui recèle tout ce joyeux tri en vue d’un prochain vide-grenier.

Mais rassurez-vous, il me reste encore plein de déchets en puissance à éliminer. Mais tout se fera au fur et à mesure, un peu de patience !

Pour vous resituer, cette famille, qui habite dans les Landes, s’est lancée un défi zéro-déchet il y a quelques années. Leurs poubelles, 30L par semaine se sont vues réduites en 3 ans à 30L tous les 6 mois et à 1 bocal par an. Comme quoi c’est possible ! Pour aider les gens à réduire eux aussi leurs déchets ils ont écrit 2 guides : « Famille presque zéro-déchet ze guide » et « Les enfants presque zéro déchet ze mission ».

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi consulter leur site internet ou les suivre sur leur page facebook.

En introduction de cette conférence des photos qui vous retournent l’estomac ! Le septième continent, des photos des rues de Bombay pleines de déchets, des photos de nos belles plages, le contenu de l‘estomac d’un oiseau mort… Bref, un constat déplorable !

Mais comment en sommes-nous arrivés là ?

Nous surconsommons ! Tout simplement ! Le système économique veut nous faire sans cesse acheter plus, en nous créant des besoins. Et nous aimons acheter, posséder. Osez me dire que ce n’est pas vrai ? S’acheter le dernier téléphone à la mode, ou les dernières baskets parce que celles que l’on a achetées il y a 6 mois sont déjà démodées ! Je caricature peut-être un peu mais pas tant que ça. Je ne suis pas si éloignée de la réalité.

En moyenne, et selon des études disponibles sur le net, les français changent de téléphone tous les 2 ans. Et vôtre smartphone est tout sauf recyclable. Il finira enfoui sous terre, dans un espace prévu a cet effet bien entendu, mais qui finira par polluer la terre et les nappes phréatiques.

Notre système économique se voudrait circulaire afin que nos objets soient recyclés et réutilisés. Mais regardez autour de vous, ce qui va vraiment être recyclé ? De vos serviettes hygiéniques, à votre télé en passant par vos chaussures, votre emballage de beurre ou même le contenant de votre gel douche. Ces produits ne peuvent être recyclés et seront incinérés pour finir enfouis sous terre. Ne trouvez-vous pas cela dramatique ? Inquiétant ? Quel héritage allons-nous laisser à nos enfants ? Une terre polluée et des déchets dont on ne sait plus quoi faire ?

Nous ne pouvons pas tout changer c’est certain mais à notre niveau, comme dans l’histoire du petit colibri que je vous invite à découvrir si vous ne la connaissez pas encore. Nous pouvons à notre échelle, sensibiliser notre entourage et consommer différemment. Faites le tour de votre maison, regarder vos placards, le coffre à jouets de vos enfants, votre garage, cave ou grenier. Utilisez vous tous les objets que vous possédez ? En avez-vous vraiment l’utilité ?

Savez vous que le plastique ne se recycle qu’une seule fois ? Ainsi cette bouteille d’eau qui trône sur votre table ne sera recyclée qu’une seule fois, en plastique de moins bonne qualité et après ? …

Les déchets quotidiens sont évalués à 390kg/an/français mais dans ce chiffre ne sont pas inclus les déchets induits par le processus de fabrication évalué à 14T (agriculture, industrie, BTP…)

Alors pour consommer mieux et limiter les déchets qu’est-ce qu’on fait ?

La clef, c’est l’homme et le changement ! Il faut changer son mode de vie pour un mode plus durable.

Réfléchissez à chaque achat : plusieurs possibilités s’offrent à vous :

• Ne pas acheter le déchet.
• Se demander qu’elle solution zéro-déchet nous avons pour le remplacer et se questionner sur l’utilité réelle du produit. En avons-nous vraiment besoin ?

Je vous invite à lire le très célèbre guide « le plus court chemin vers votre 13ème mois » qui est disponible à l’achat sur Amazon

• Acheter d’occasion ! Et oui, nous surconsommons tellement que le marché de l’occasion offre un choix énorme.

Quoiqu’il en soit lors d’un achat, achetez :

• Durable (métal, bois, verre, tissus)
• Labélisé (NF Environnement ou Ecolabel Européen)

• Réparable
• Recyclable

Oubliez vos vielles éponges, préférez-les à des brosses à tête interchangeable, des tawashis ou des éponges végétales.

Aux affaires scolaires en plastique de vos Loulous qu’il faut changer régulièrement, préférez le bois ou le métal plus durable et plus solide.

Des brosses à dents en bois, des sopalins en tissus, …

Comme sur Mzelle Parisette ou sur Hakuna Taka.
Et dans vos placards, faites le tri, tentez d’être plus minimaliste et vous verrez, on se sent mentalement mieux. Pour le zéro-déchet pensez aussi à :

• Refusez la surconsommation en arrêtant de consommer ou en consommant mieux
• Arrêtez le plastique
• Désencombrez
• Achetez d’occasion
• Mutualisez
• Réparez
• Troquez
• Louez

Pour les enfants, achetez moins de jouets et d’occasion Pour vos courses, oubliez les sacs plastiques et les produits sur emballés. Préférez un cabas en osier ou un caddie à roulettes. Des boites, des pots, des sacs en tissus. Ce kit courses doit être toujours prêt et disponible facilement. Mettez le dans le coffre de votre voiture ou devant votre porte afin que vous puissiez l’utiliser facilement.



Faites un peu faux bond à votre supermarché et préférez

• Le vrac
• Le local

Jérémie Pichon le dit, en zéro déchet, pas de stock. Vous vivez à flux tendu. En achetant moins et en organisant mieux vos repas, en préparant votre liste ou en préparant vos menus à l’avance par exemple. Vous n’achetez que ce dont vous avez besoin, ne surconsommez pas et limitez ainsi le gaspillage.

Pour les déchets organiques pensez au compostage !

• En tas
• En fût
• Lombricompost
• Bokachi

Renseignez-vous bien pour savoir lequel est le plus adapté à vos besoins.

N’oubliez pas, laissez-vous le temps de faire les choses. Paris ne s’est pas fait en un jour, prenez votre temps et acceptez que votre cher et tendre n’aille pas au même rythme que vous. Procédez par étape et vous verrez, votre poubelle va diminuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *