fbpx

Bonne et heureuse année 2020

Me voici de retour après quelques semaines de silence.e nouveaux projets qui m’ont, pour quelques temps, éloignés de mon clavier mais pas de notre démarche !

Nouveaux projets, qui associés au tumulte habituel de fin d’année, m’aura bien surmené.

Nous avons poursuivi notre chemin, avec des hauts et des bas.

Nous avons accueilli un nouvel arrivant dans notre famille : notre petite « Vanille », notre joli poisson qui nage dans la bienveillance et l’amour donné par toute la famille.  Nous lui avons d’ailleurs inscrit ces mots de bonheur sur son aquarium.

Nous avons aussi partagé des moments créatifs ainsi que de petits plaisirs simples de la vie de famille et du quotidien à travers notre calendrier de l’avent.  Nous y avons aussi glissé quelques petits cadeaux qui viennent rééquiper ce qui nous manquait.

Mais la vision que nous avons de notre démarche n’est pas toujours immuable et il y a parfois dans notre ligne directrice, quelques décalages.

Ainsi notre repas de fêtes aura été un sujet de discorde. Souhaitant un repas simple et festif dans la ligné minimaliste je me suis heurtée aux souhaits plus traditionnalistes de mon cher et tendre.

Je trouvais amusant de pouvoir faire découvrir de nouvelles saveurs, des plats quelques peu atypiques avec les légumes de saisons de mon petit producteur, qui serait bien plus à notre image qu’un repas traditionnel, trop riche, trop lourd, avec toujours trop de trop !

Je n’aurais donc pas été suffisamment persuasive pour cette année mais je ne désespère pas pour l’année prochaine.

De même, notre poubelle se sera vue garnie de … papiers cadeaux…☹ Bien que nous ayons de magnifiques hôtes de Noel mon cher et tendre, est encore très accroché à ces papiers multicolores disposés au pied du sapin, trouvant cela plus festif que chacun cherche ses petits paquets.

Heureusement, certains, ont joué la carte du papier recyclé. Certains papiers ont pu être récupérés pour être réutilisés, et certains cadeaux ont été emballés dans du tissu ! Permettant ainsi à ma poubelle de ne pas se sentir trop ballonnée après les fêtes.

Nous avons eu aussi de magnifiques cadeaux de 2ème main. Comme se pupitre d’écolier vintage, qui fait à présent la joie de notre petit Etan.

Les fêtes passées et après quelques excès, difficile de se remettre en compétition. Mon 1er semi-marathon de l’année se sera déroulé avec peine et quelques souffrances. Mais c’est avec une image tellement positive sur ma vision de la vie qu’il se sera terminé. Main dans la main avec une parfaite inconnue ! Nous nous serons soutenus et encouragés dans la douleur des derniers kilomètres. 

Comme chaque année, nous nous sommes fixés nos bonnes résolutions et nos défis pour 2020. Dans la lignée de 2019, nous poursuivons notre chemin sans jugement, dans le respect de chacun, de son rythme et de ses actions, dans la bienveillance et toujours de manière très positive 😊

Et ces nouveaux projets, quels sont-ils ?

Je me mets à la couture, le père Noel et mon anniversaire se sont mis d’accord pour m’offrir une machine à coudre. De quoi allier l’utile à l’agréable. Moi qui aime le créatif et le DIY, je vais pouvoir créer tout en intensifiant mes actions pour toujours moins de déchets. Je vous en dirai plus prochainement.

Mais surtout, je change de travail ! Je quitte mon poste d’infirmière, mes supers collègues et mes patients qui m’ont accompagné et que j’ai suivis à travers mes différents services. C’est riche de tout ce que j’ai appris et qu’ils ont pu m’apporter au fil des années que je prends une nouvelle direction.

C’est à présent auprès des enfants que je souhaite poursuivre ma route en leur apportant à travers la créativité, les jeux, la découverte. Une petite part de ce que nous faisons au quotidien. Les accompagner dans leur découverte du monde, ce monde si beau qui nous entoure, avec ses textures, ses odeurs, ses formes, ses couleurs, ses bruits… Toutes ses beautés que nous voyons tous les jours, et dont nous ne prenons plus le temps de nous enchanter.

S’occuper d’enfant c’est aussi dire stop à la vitesse de nos vies, pour prendre le temps de faire avec eux.

C’est une nouvelle aventure qui commence pour moi, hier j’étais infirmière. Demain, je serais assistante maternelle.

Nous vous souhaitons une belle année, que votre vie soit remplie de joie, bonheur et harmonie. Prenez le temps, ouvrez les yeux et souriez à la vie.

Changement de vie

Il y a un peu plus de 4 ans à présent, alors enceinte, nous commencions mon cher et tendre et moi-même à remettre en question notre mode de consommation et à modifier petit à petit nos habitudes. 

D’un questionnement sur les produits que nous utilisions et leur dangerosité vis-à-vis de notre futur bébé nous nous sommes aventurés sur le chemin du zéro-déchet. Cheminement qui nous a ensuite conduit sur la voie du minimalisme.

En 4 ans notre vie à bien changée, mais pour rien au monde nous ne voudrions revenir en arrière. 

Nous y avons tant gagné !

Petit retour sur nos changements et sur l’évolution de nos habitudes. 

Bienvenue chez nous!

Les produits d’entretien : 

Nos placards regorgeaient de produits d’entretien en tout genre et de lingettes jetables pour le bois, la salle de bain, multi surfaces, spéciales toilette, spéciales parquet… 

Nous avions des bloc WC dans les toilettes, de la javel, des déboucheurs de canalisations, des produits spécifiques pour chaque pièce (salle de bain, WC, plaque induction, sols, parquets, …) 

Bref, on en avait plein, on réapprovisionnait souvent et tout ceci nous coûtait cher ! 

Aujourd’hui et avec notre évolution nous avons un gros bidon de savon noir liquide, un gros bidon de vinaigre blanc, un gros sac a vrac de paillettes de savon de Marseille, un sac de cristaux de soude, un bocal de percarbonate, un petit pot d’argile, du sel, du bicarbonate de sodium ainsi qu’un savon en stick détachant. 

Et avec tout ça on fabrique notre lessive, notre liquide vaisselle, notre nettoyant pour les fesses de bébé, notre produit WC qui est aussi notre nettoyant multi-surfaces qui sert dans toutes les pièces ! Alors oui, ça fait quand même pas mal, mais on en a quand même moins, j’achète à l’année et surtout ça nous coute beaucoup moins cher !

Le linge :

Avant je pouvais faire 3 machines d’affilées, j’enclenchais facilement le mode rapide pour gagner du temps même si je savais que cela consommait plus. On changeait les vêtements tous les jours sales ou pas sales, les draps 1 fois par semaine et les serviettes pouvaient être changées 2 fois dans la semaine. Régulièrement, je ramassais tout ce qui trainait et mettais tout à laver. Le sèche-linge tournait lui aussi à plein régime. 

Aujourd’hui, je suis vigilante à mon linge. Un pantalon ou une tenue propre peut-être remise une 2eme fois. Les draps et serviettes sont changés mais moins souvent. Nous ne possédons plus de sèche-linge et le temps de séchage sur l’étendoir définit à présent l’intervalle entre les machines. Il y a moins de linge qui traine. 

La vaisselle : 

Il nous suffisait d’un ami à diner pour sortir le sopalin ou les serviettes en papier. 

Une fête ou un barbecue et nous sortions tout un assortiment d’usage unique pour nous faire gagner du temps (assiettes en plastique, nappe en papier, verre et couverts en plastique, déco diverses, ballons…) 

Aujourd’hui, nous mangeons dans nos belles assiettes du quotidien sur notre nappe en coton, buvons dans nos verres en verre, nous nous essuyons avec nos serviettes en coton et quand c’est la fête, nous fabriquons nous même la déco. Un moment ludique et très sympa à partager avec les enfants. Et quand la fête est finie et bien nous mettons autant de temps à remplir le lave-vaisselle et à mettre dans le panier à linge sale nos assiettes, verres, nappe et serviettes que nous mettions de temps à remplir le sac poubelle, faisant la chasse aux serviettes en papier, cure dent et autre usage unique disséminé un peu partout et laissé à l’abandon. 

De l’apéro au pique-nique en passant par les barbecues, fêtes d’anniversaires et repas de famille nous tentons de limiter nos déchets.

Les courses

Avant je commandais tout au drive. Super rapide mais surtout super emballé ! Avec des fruits et légumes d’une qualité douteuse qui pourrissent très vite. Nous faisions alors beaucoup de gaspillage. La facilité d’accès aux courses, la facilité de commande (entre 2 rdv, dans le train) et du coup on commande un peu trop, on se retrouve avec un peu trop de stock, on fait moins attention. Les aliments se périment, s’abiment et finissent à la poubelle. 

Aujourd’hui nous continuons les drives ! Bien sûr, que c’est pratique !! Mais uniquement pour les produits non périssables (couches même si on en utilise bien moins grâce à nos couches lavables, j’en ai toujours quelques une pour la nounou, les baby Sitter d’un soir, les oooooh il n’y a plus de couche (lavable), le papier WC,  les sacs poubelles, chocolat noir…) pour le reste on se balade, on ne fait rien au même endroit, on va à la superette bio pour le vrac (pâtes, riz, légumineuses, amandes, lait végétal, sucre, chocolat en poudre, oranges, citrons, deo, dentifrices…), au marché pour les fruits, légumes, poisson, et un peu de vrac… chez le boucher pour la viande, au moulin pour les farines, levures …, a la ferme pour le lait, fromage blanc, fromage … 

Je ne passe plus 5 min à faire mes courses pilotant tout cela de mon canapé ou du fin fond de mon siège de voiture. Mais échangeant avec des petits producteurs fiers de leur produits et passionnés par leur métier. L’occasion de sortir, papoter, rire, échanger et partager autour d’un petit panier qui nous ravira toute la semaine. Pour rien au monde je ne voudrais retourner en arrière. 

Les repas : 

Avant, nos placards regorgeaient de petits plats tout faits à réchauffer, de biscuits, gâteaux, bonbons et chocolats en tout genre.

Nous cuisinions mais nous laissions facilement aller à la facilité d’un plat réchauffé quand l’envie nous manquait.

Aujourd’hui, aucun plat à réchauffer dans les placards, pas de gâteaux, ni de bonbon. Le chocolat est toujours présent mais nous avons modifié nos habitudes. A la place du Crunch et autres chocolats nous avons du 85% de cacao.

Nous cuisinons quotidiennement et avec plaisir. Parfois l’envie nous manque, mais un petit plat rapide à préparer est toujours possible. Les gâteaux et biscuits sont fait maison. Quant aux bonbons, il n’y en a pas. Nos enfants, ne nous en demandant pas pour  le moment, nous verrons bien quant ils seront plus grands. 

Les vêtements :

Auparavant, nous possédions une garde-robe très riche. D’innombrables vêtements entassés et pendus. Nous ne mettions pas ¼ de se que nous possédions, mais régulièrement nous achetions encore et toujours. 

A présent, notre penderie ne contient que les vêtements que nous mettons régulièrement, suffisamment pour nous permettre de tenir un turn-over entre nos machines.

Nous rachetons uniquement d’occasion et quand le besoin est là. Nous raccommodons ou réparons quand cela est possible.

De consommateurs nous sommes passés à conso-acteur. Le plus possible local, le plus souvent d’occasion, nous nous sommes mis à réparer, à penser réutilisable pour limiter nos déchets et préserver aussi nos finances. Parce qu’il faut le dire, cela fait du bien au portefeuille (mais côté finance c’est mon cher et tendre qui en parle le mieux)!

Et vous, qu’avez-vous changé dans vos habitudes au cours de ses dernières années ?

Un range chaussures Home Made

Nos dernières acquisitions, des ranges chaussures.
Le premier sous notre escalier équipé de roulettes.
Le deuxième beaucoup plus petit à l’extérieur devant notre entrée.

Encore une fois, c’est mon cher et tendre qui  s’est collé au projet.
Imagination, croquis, choix des matériaux et achat, conception et réalisation.

Nous sommes partis d’un souhait. Un banc pour s’asseoir où mettre les chaussures. Or,  nous n’avions pas là place dans notre entrée.  De plus nous voulions un meuble sous escalier pour ranger les chaussures de toute la famille. En bons minimalistes,  nous ne possédons pas beaucoup de chaussures chacun.  Un petit meuble est donc largement suffisant.

Le meuble imaginé est donc un meuble en palettes récupérées et montées sur roulettes pour être glissé sous notre escalier.  Sur le dessus du meuble un coussin. Ainsi,  pour se chausser,  il nous suffit de tirer le meuble en le faisant glisser sur ses roulettes et de s’asseoir dessus pour mettre bien confortablement la paire choisie. 

A côté de notre meuble,  nous avons mis à disposition un panier de chaussons en vrac 😆😆 Ainsi, nos invités qui le souhaitent, peuvent se mettre à l’aise sans être gênés par la fraîcheur du carrelage.  😉😉

Et pour dehors, un tout petit meuble pour ranger les chaussures de course et les espadrilles pour le jardin.

Et vous quel système avez vous trouvé pour ranger vos chaussures?

Bienvenue dans notre Salle de bain

Aujourd’hui je vous invite dans une pièce intime, ou le zéro déchet et le minimalisme ont souvent du mal à faire leur place. J’ai nommé la salle de bain.

Flacons en tous genres, tubes, pots, jouets de bain, fleurs de douche, rasoirs jetables, maquillage en vois tu,  en voilà, cotons tiges, lingettes démaquillantes, serviettes ou tampons hygiéniques… bref généralement les placards d’une salle de bain sont bien remplis et débordent même.

Bien que nous n’ayons pas encore mis en place tous nos souhaits, je vous fais une visite guidée de nos placards .



Pas de flacon au bord de la baignoire ou traînant dans la douche, chez nous, sur notre porte savon en bois, c’est shampoing solide et pain de savon pour toute la famille.
En vacances, ou dans nos déplacements nous transportons nos savons et shampoings dans un petit porte savon en tissu.

La crème hydratante à été remplacée par de l’huile végétale de noyau d’abricot et sert aussi bien à mon cher et tendre qu’à moi même.

Pour notre déodorant nous utilisons celui de chez Clémence et Vivien.
Même si mon mari n’apprécie pas franchement de se « tartiner » les aisselles comme il dit. Nous sommes vraiment très satisfaits de son efficacité.

La brosse à cheveux, est en bois et en fibres naturelles.

Les cotons tiges et les lingettes démaquillantes bannies depuis déjà bien longtemps et on été remplacés par un oriculi et des lingettes lavables. 

Ma boite à maquillage s’est vue réduite au moins par 4 (j’ai donné ce que je n’utilisais plus à la famille) . Je finis ce que j’ai et je prendrai une gamme bio et naturelle par la suite. D’ailleurs mis à part les yeux, je ne me maquille pas, l’huile végétale d’abricot donne assez bonne mine. Mais j’ai déjà remarqué un macérat huileux à la carotte que je voudrais bien tester quand mon huile sera terminée 😉

Ma boite a bijoux aura été également réduite par 3 ainsi que ma boite à accessoires pour les cheveux. (Vendue en brocante)

Je n’ai qu’un seul parfum, que je ne met d’ailleurs que pour des occasions (en réalité j’oublie toujours de mettre parfum et bijoux le matin, j’ai donc abandonné…)

Du beurre de karité pour le corps.
Des huiles essentielles viennent compléter mes soins maison

Dans le bain, il reste un ensemble de jeu d’eau qui appartenait à mon cher et tendre et ses sœurs, récupéré au fin fond du grenier de leur grand mère. Mes enfants, ne se lassent pas de ce jeu, pour le plus grand plaisir de leur papa qui se remémore des souvenirs d’enfance.

Pas de produit de nettoyage hormis, une bouteille de récup en verre contenant du vinaigre blanc et servant à nettoyer toute la salle de bain de la douche au lavabo en passant par les miroirs.
Des tawashis (des petites éponges japonaises lavables) pour entretenir notre salle de bain (je vous en parlerai prochainement), ainsi que des lavettes lavables.

Mais certains accessoires sont toujours présents, nous sommes en cours de réflexion sur comment s’en passer sans perdre en qualité de vie et en temps.

Nous avons toujours nos rasoirs jetables. Nous terminons le paquet (nous n’en utilisons pas souvent) avant de nous tourner vers un rasoir réutilisable.

Nous avons également un sèche cheveux et un lisseur pour cheveux. Je n’ai pas encore le courage de m’en séparer mais je travaille à cela et réfléchis à une solution plus minimaliste et zéro-déchet qui ne me fera pas perdre trop de temps sans pour autant avoir une grosse touffe de cheveux ondulés indisciplinés qui ne veulent rien entendre de ce que je leur demande.

Le dentifrice est également un grand sujet d’ambivalence. Après avoir testé plusieurs dentifrices, solides, en tubes, fait maison. Nous n’avons pas encore trouvé celui qui nous convient totalement. Ils sont souvent très chers, ou ne laissent pas une sensation de propreté en bouche. Nous ne désespérons pas de trouver notre bonheur mais avons fait une pause dans nos recherches suite à des problèmes dentaires qui n’ont rien à voir avec notre dentifrice je précise mais nous ont fait revenir à un dentifrice en tube.

Notre brosse à dent est en matière recyclée, mais pour la prochaine nous referons un test en bambou (nos derniers essais ne nous avaient pas convenu)



Et vous, quelles ont été vos actions pour limiter vos déchets dans la salle de bain?

Serré ou allongé?

Petit, allongé, corsé, léger, deca, … notre café se décline permettant un large choix de consommation. Il y en a pour tous les goûts.

La mode est aux machines à  dosettes toujours plus sophistiquées et présentées avec goût. Elles permettent le choix du café à la tasse.
Pratiques mais chères, quand on ramène le prix au kilo, ce moyen est peu écologique.
En effet, de la fabrication à l’utilisation de la machine en passant par son entretien et à l’utilisation et la confection des dosettes qui d’ailleurs ne se recyclent pas toutes ou ne peuvent pas toutes finir au compost. 

Après ce rapide constat, nous nous sommes donc séparés de notre dites machine pour nous tourner vers une,  plus responsable.

Mais hors de question pour nous de quitter notre petite machine à capsules pour une hideuse cafetière lâchant son jus de chaussette en litre… non, non, non!

Quelle solution envisager?
Nous consommons du café, certes mais nous n’en consommons que le midi et uniquement le week-end.

Après avoir réfléchis à l’achat d’un percolateur, nous nous sommes finalement dits que l’achat paraissait cher pour notre utilisation.

Nous nous sommes donc intéressés aux cafetières italiennes ou à pistons. C’est donc une bialetti 4 tasses qui aura fini par nous séduire.

Nous achetons donc notre café en grains et le faisons moudre plus ou moins gros en fonction de notre cafetière. Nous avons donc un grain de café moulu pour convenir spécialement à notre machine et lui permettre de libérer tous ses arômes.

Nous avons redécouverts le plaisir du café et avons trouvé de cette manière une conduite plus responsable.
Lorsque nous avons du monde, nous faisons simplement 2 cafetières l’une après l’autre.
Cette technique demande un peu plus de temps que le bouton de la machine mais le café en est bien moins onéreux et bien meilleur ainsi.

Et vous, quel genre de machine vous a conquis? N’hésitez pas à nous en parler en commentaire