fbpx

Les Tawashis ou nettoyage zéro-déchet

Je vous en ai parlé récemment dans l’article analyse de ma salle de bain, les Tawashis! Cette petite éponge japonaise a complètement  trouvé sa place dans nos placards. 

Réalisée à base de tissu recyclé, sa réalisation est simple et rapide. Une fois sale, il suffit de la laver.

Peu pratique pour la vaisselle, peu hygiénique… Certains d’entre vous m’ont déjà fait part de leur réticence à l’utiliser.

Personnellement, nous ne l’utilisons pas pour la vaisselle. Nous avons opté pour des brosses compostables et des éponges lavables en tissu et toile de jute.
Nos Tawashis nous servent pour nettoyer surfaces, lavabos, douche …

Les germes prolifèrent aisément dans des milieux humides et chauds. Les éponges sont donc un milieu propice à leurs proliférations. Les Tawashis sont lavables, à chacun de les laver à la fréquence qu’il le souhaite. A savoir, tous les germes sont tués après un lavage à 60°. Inutile, de les laver à une température supérieure. De plus la facilité de réaliser un Tawashi permet d’en faire suffisamment pour pouvoir les changer régulièrement et d’attendre la prochaine machine de 60°, pour ceux qui en font peu.

Nous changeons donc les notre 1 fois par semaine.

La technique: 

Pour réaliser votre Tawashi il vous suffit d’avoir  un métier à tisser. Pour ce faire, un carré  découpé dans une planche en bois (Le mien m’a été trouvé et découpé par mon petit papa. ) sur lequel vous tracerez un carré de 16 cm de côté.

Il vous faut également des clous à têtes plates que vous clouerez tous les 2 cm, en évitant les coins.

Voilà, votre métier à tisser est prêt.

Vos chaussettes,  collants, manches de gilets ou de pulls, leggings troués sont autant de matière première utile et facile à trouver. Il vous suffira de découper 14 bandelettes de taille régulière (entre 1.5 à 3 cm de largeur maximum.) Vous pouvez faire des Tawashis unicolores ou bicolores dans ce cas vous découperez 7 bandelettes de couleurs différentes

Disposez ensuite les bandelettes d’une même couleur de manière horizontale comme sur la photo

Puis à la perpendiculaire, sur le 1er clou passez les bandelettes un coup au dessus au coup en dessous.
Sur la 2eme ligne commencez par passer en dessous puis au dessus.
Sur la 3eme ligne reprenez au dessus puis en dessous 
Sur la 4eme en dessous puis au dessus. 
Et ainsi de suite sur les 7 lignes. 

Pour finaliser votre Tawashi, prenez une boucle d’un clou et glissez là entre 2 doigts. De l’autre main. Prenez la boucle du clou d’en dessous et glissez dans la 1ere boucle. De nouveau faites glisser cette nouvelle boucle entre vos 2 doigts et renouvelez  l’opération avec la boucle du clou d’en dessous. Faites de même jusqu’à arriver à la dernière boucle.  Vous viendrez alors la tirer pour la faire ressortir.

Voilà, votre tawashi est terminé, prêt à être utilisé.

Et vous pour votre ménage zéro déchet qu’utilisez vous?

Bienvenue dans notre Salle de bain

Aujourd’hui je vous invite dans une pièce intime, ou le zéro déchet et le minimalisme ont souvent du mal à faire leur place. J’ai nommé la salle de bain.

Flacons en tous genres, tubes, pots, jouets de bain, fleurs de douche, rasoirs jetables, maquillage en vois tu,  en voilà, cotons tiges, lingettes démaquillantes, serviettes ou tampons hygiéniques… bref généralement les placards d’une salle de bain sont bien remplis et débordent même.

Bien que nous n’ayons pas encore mis en place tous nos souhaits, je vous fais une visite guidée de nos placards .



Pas de flacon au bord de la baignoire ou traînant dans la douche, chez nous, sur notre porte savon en bois, c’est shampoing solide et pain de savon pour toute la famille.
En vacances, ou dans nos déplacements nous transportons nos savons et shampoings dans un petit porte savon en tissu.

La crème hydratante à été remplacée par de l’huile végétale de noyau d’abricot et sert aussi bien à mon cher et tendre qu’à moi même.

Pour notre déodorant nous utilisons celui de chez Clémence et Vivien.
Même si mon mari n’apprécie pas franchement de se « tartiner » les aisselles comme il dit. Nous sommes vraiment très satisfaits de son efficacité.

La brosse à cheveux, est en bois et en fibres naturelles.

Les cotons tiges et les lingettes démaquillantes bannies depuis déjà bien longtemps et on été remplacés par un oriculi et des lingettes lavables. 

Ma boite à maquillage s’est vue réduite au moins par 4 (j’ai donné ce que je n’utilisais plus à la famille) . Je finis ce que j’ai et je prendrai une gamme bio et naturelle par la suite. D’ailleurs mis à part les yeux, je ne me maquille pas, l’huile végétale d’abricot donne assez bonne mine. Mais j’ai déjà remarqué un macérat huileux à la carotte que je voudrais bien tester quand mon huile sera terminée 😉

Ma boite a bijoux aura été également réduite par 3 ainsi que ma boite à accessoires pour les cheveux. (Vendue en brocante)

Je n’ai qu’un seul parfum, que je ne met d’ailleurs que pour des occasions (en réalité j’oublie toujours de mettre parfum et bijoux le matin, j’ai donc abandonné…)

Du beurre de karité pour le corps.
Des huiles essentielles viennent compléter mes soins maison

Dans le bain, il reste un ensemble de jeu d’eau qui appartenait à mon cher et tendre et ses sœurs, récupéré au fin fond du grenier de leur grand mère. Mes enfants, ne se lassent pas de ce jeu, pour le plus grand plaisir de leur papa qui se remémore des souvenirs d’enfance.

Pas de produit de nettoyage hormis, une bouteille de récup en verre contenant du vinaigre blanc et servant à nettoyer toute la salle de bain de la douche au lavabo en passant par les miroirs.
Des tawashis (des petites éponges japonaises lavables) pour entretenir notre salle de bain (je vous en parlerai prochainement), ainsi que des lavettes lavables.

Mais certains accessoires sont toujours présents, nous sommes en cours de réflexion sur comment s’en passer sans perdre en qualité de vie et en temps.

Nous avons toujours nos rasoirs jetables. Nous terminons le paquet (nous n’en utilisons pas souvent) avant de nous tourner vers un rasoir réutilisable.

Nous avons également un sèche cheveux et un lisseur pour cheveux. Je n’ai pas encore le courage de m’en séparer mais je travaille à cela et réfléchis à une solution plus minimaliste et zéro-déchet qui ne me fera pas perdre trop de temps sans pour autant avoir une grosse touffe de cheveux ondulés indisciplinés qui ne veulent rien entendre de ce que je leur demande.

Le dentifrice est également un grand sujet d’ambivalence. Après avoir testé plusieurs dentifrices, solides, en tubes, fait maison. Nous n’avons pas encore trouvé celui qui nous convient totalement. Ils sont souvent très chers, ou ne laissent pas une sensation de propreté en bouche. Nous ne désespérons pas de trouver notre bonheur mais avons fait une pause dans nos recherches suite à des problèmes dentaires qui n’ont rien à voir avec notre dentifrice je précise mais nous ont fait revenir à un dentifrice en tube.

Notre brosse à dent est en matière recyclée, mais pour la prochaine nous referons un test en bambou (nos derniers essais ne nous avaient pas convenu)



Et vous, quelles ont été vos actions pour limiter vos déchets dans la salle de bain?

Une passion commune qui nous unis jusque dans notre livre

Dans notre quotidien, nous avons adopté le minimalisme dans toute la maison. Du contenu de nos placards de cuisine, au coffre à jouets de nos enfants en passant par notre penderie, notre garage… régulièrement, nous réévaluons nos besoins. Chaque nouvel achat s’inscrit dans un processus de réflexion. Nous achetons le plus souvent d’occasion ce qui nous permet de comparer, négocier, et de prendre du recul face à notre achat, nous permettant de peser sa véritable utilité. Aucun achat coup de tête, vous savez celui pour lequel vous vous dites je veux ça !! Convaincu de son utilité au quotidien et qu’après déballage, il finit au fond d’un placard.

Cette démarche associée à une bonne connaissance et gestion de notre budget nous permet de faire des économies énormes. C’est bien plus qu’un 13eme mois que nous réussissons à économiser nous permettant sérénité, et rêves les plus fous.

Mais minimalisme ne veux pas dire que nous devons en oublier notre confort. Nous vivons bien, mangeons très bien, les photos que je vous poste sur les réseaux en sont la preuve.

Je possède un Thermomix, ce qui me permet de faire tout maison et ainsi d’éviter d’acheter des produits finis. Nous possédons tout le confort dont nous avons besoin nous ne nous privons nullement et nous sommes très heureux de notre façon de vivre.

Mon cher et tendre passionné de finances s’est, depuis de nombreuses années intéressé et formé à l’éducation financière

C’est donc naturellement que mon cher et tendre et moi-même nous sommes allés pour écrire en commun un livre « minimalisme… »

Dans ce livre, vous trouverez une méthode, celle que nous utilisons au quotidien pour gérer notre budget en utilisant la méthode minimaliste, des cas concrets pour vous aider à la mettre en place dans votre quotidien.

Déjà nous réfléchissons à un 2ème livre sur le minimalisme et le zéro déchet. Mais l’idée est en train de germer et nous en reparlerons ultérieurement.  Je vous laisse déjà découvrir notre création sur ma boutique ou directement en cliquant sur la photo ci-dessous :

Bonne lecture

Objectif zéro gaspi

Dans notre quotidien, nous limitons le plus possible nos déchets. Ainsi, nous avons réduit nos poubelles a, à peine un sac de 50 L par semaine. Ce qui nous plombe, ce sont les couches… Notre grand n’est pas encore propre et le dernier est encore trop petit.

Jusque-là, mon cher et tendre, ne voulait pas entendre parler de couches lavables. En zéro-déchet, il est essentiel d’aller au rythme de chacun. C’est donc récemment, qu’il est revenu sur sa décision. Mais un changement ne s’effectue pas du jour au lendemain ! Il faut du temps. S’informer, se renseigner, comparer, trouver les couches. Notre lot (de 2ème main of course) est en cours d’acheminement, mais je vous en parlerai plus longuement dans un prochain article.

Au quotidien, nous luttons contre les emballages et contre le gaspillage. Nous achetons en moins grande quantité, nous stockons moins. Ainsi, ils nous ait facile de savoir ce que contiennent nos placards et d’être vigilents à la durée de vie de nos produits. Nous achetons essentiellement du frais et achetons-en vrac en prenant soin de venir au magasin avec nos propres sacs et nos bocaux. (J’ai d’ailleurs découvert une boutique incroyable « le comptoir du vrac », dont je vous parlerais dans un prochain article).

Pour réduire nos poubelles, nous sommes équipés d’un compost, ce qui nous permet de jeter tous nos déchets organiques, cartons bruts, rouleaux de papier wc, papiers kraft…

Quant à notre poubelle de recyclable, nous la sortons tous les 2 à 3 semaines, et elle contient essentiellement des bouteilles de lait.

Des légumes un peu abimés, une salade un peu défraichie, si vous vous inquiétez de leur consommation, pourquoi ne pas les faire en soupe ?

Des biscuits un peu éventés, des fruits blets qui ne tentent personne. Qu’à cela ne tienne, faites-les donc en compote.

Une 2ème vie pour ces produits que vous auriez jetés.

Vos épluchures de légumes bio ou raisonnés peuvent se réutiliser en fond de légumes.

Vos fanes de radis ou de carottes peuvent vous offrir un délicieux velouté ainsi que les feuilles qui habillent votre chou-fleur. Vous savez, celles qui prennent tant de place. Faites le test, ne dites rien à vos convives sur le contenu de ce velouté. Qu’on utilise uniquement les feuilles et le tronc ou les fleurettes, cela ne fait aucune différence !

Récemment, j’ai voulu innover en remplaçant la farine de blé dans ma recette de cookies (confère l’article « un goûter d’anniversaire pirate ») par de la farine de coco. Un véritable échec… Mes cookies était trop friables et tellement secs que mon cher et tendre s’est à moitié étouffé en voulant en gouter un. Trop dangereux à donner aux enfants. Mais que faire de cette fournée de cookies ?

Une petite glace à la vanille (je la fais avec mon robot thermomix mais si vous possédez une sorbetière je vous invite à découvrir les glaces et sorbets de ce blog http://glace-sorbet.fr/glace-vanille/. J’en ai testées plusieurs et nous avons été ravis) dans laquelle j’ai ajouté mes fameux cookies concassés. Petits et grands ont été ravis de cette recette zéro gaspi !

Je vous livre donc quelques recettes :

Velouté de fanes de radis

  • 1 échalote
  • 1 oignon
  • 250 g de fanes de radis (2 bottes env.)
  • 100 g de pommes de terre, détaillées en cubes
  • Huile d’olive
  • 500 g d’eau
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • Sel, poivre
  • 1 cuillère à soupe de crème fraiche

Hachez l’échalote et l’oignon (ou émincés les finement). Dans une casserole, les faire rissoler avec l’huile d’olive. Ajoutez l’eau, le sel, le poivre, le bouillon de légumes, les pommes de terre coupées en dés. A ébullition, laissez mijotez 15 min. Mixez, ajoutez une cuillère à soupe de crème fraiche.

Velouté de fanes de carottes

C’est la même recette, mais avec des fanes de carottes. Vous pouvez remplacer les pommes de terre par de la courgette.

Le velouté de feuilles de chou-fleur.

  • Les feuilles et tronc de votre chou-fleur bien lavé et coupés et tout petits morceaux
  • 400 g d’eau
  • 300 g de lait
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • Sel, poivre, muscade
  • 1 cuillère à soupe de crème fraiche
  • Des fines herbes

Dans une casserole, mettre l’eau et le lait, ajoutez les feuilles et le tronc du chou-fleur. A ébullition, ajoutez le bouillon de légumes, le sel, le poivre et la muscade. Laissez mijoter 30 min. Mixez. Ajoutez la crème. Servez avec des fines herbes ciselées.

Un goûter d’anniversaire Pirate

Samedi 23 Février, il est tôt quand je commence à m’affairer dans la cuisine. Le bruit des casseroles qui s’entre choc finit de réveiller les derniers endormis. La douce odeur du chocolat nous stimulant les papilles.

Il y a du travail, même si je me suis un peu avancée la veille, il me reste encore à préparer 3 gâteaux et à les décorer.

Je m’attelle souriante à la tâche, aidée par Alisa, la marraine de mon fils. Etan vient participer au gâteau au chocolat sous la surveillance de Mateo.

Puis, quand papa et parrain Marco reviennent de leur séance de sport. Il est temps pour notre petit pirate de partir. Une surprise l’attend ! Et quelle surprise ! Son rêve va se réaliser dans peu de temps.

Parrain, pompier, va l’emmener visiter la majestueuse caserne de pompiers de Versailles. Et c’est plein d’étoiles dans les yeux que notre petit pompier en herbe visite les camions et les ambulances. Parrain lui a même offert un nouveau casque de pompier, ROUGE, à la différence du casque jaune de Sam le pompier anglais.

Réagencement de ma salle, dernière petite déco, installation du buffet de gâteaux et de bonbons. Comme pour l’anniversaire de Luca, les assiettes, verres et couverts sont lavables.

Petites différences avec l’anniversaire de Luca, tout de même, entre temps, nous avons entièrement vidé notre garage et rangé nos placards de cuisine. Vous allez me dire, oui et donc ?

Et bien nous avons retrouvé plein de boissons industrielles (non périmées bien entendu, je rassure ceux qui en ont consommé) et des paquets de bonbons d’halloween. Cette fois ci sur la table d’anniversaire, pas de jus de fruits fermier, pas de bonbon achetés en vrac mais du 0 gaspi !

Néanmoins j’aurai trouvé ma solution zéro déchet si je n’avais pas utilisé les bonbons en sachets retrouvés dans mes placards. Au marché, plusieurs petits commerçants proposent des bonbons en vrac. Dont certains sont artisanaux.

Pour la déco des gâteaux : des Playmobil pirates, et des voiles en papier découpées et collées sur des pics en bois (genre brochette)

Je vous mets les 5 recettes des gourmandises présentes sur la table à la fin de l’article.

Des cookies choco/amandes/pistache, des muffins amandes/abricots sec, un marbré au chocolat, le gâteau au chocolat de ma grand-mère et un délicieux carrot-cake.

Ce dernier est une grande découverte. Autant les autres douceurs sont des gâteaux déjà expérimentés et validés mais c’est la 1ère fois que je réalisais un carrot-cake. J’avais repéré il y a quelques temps une recette qui m’avait enthousiasmée sur instagram. Mais alors novice dans cette application je n’avais pas pensé à l’enregistrer. Après quelques tentatives pour le retrouver sur le #carrotcake je suis tombée par hasard sur la recette de @caporalcerise. La photo m’a tout de suite donné envie. Je suis allée de ce pas, visiter son blog et me suis abonnée à son compte instagram. Et je ne suis pas déçue ! Ce carrot-cake est un délice et a été dévoré en peu de temps !! Même mon cher et tendre qui déteste tout gâteau ne comportant pas de chocolat dans sa composition a adoré et validé cette recette ! C’est pour vous dire. En plus la recette ne comporte pas beaucoup de sucre. Dans chaque recette traditionnelle que je réalise je divise toujours par 2 les quantités de sucre recommandé. Mais là, inutile.

C’est donc avec plaisir que je vous partage sa recette (en fin d’article) et vous invite à visiter son blog.

Quant au gâteau au chocolat de ma grand-mère, il a pris des allures de bateau pirate. Alisa, la marraine d’Etan et moi-même, avons mis beaucoup d’énergie pour lui donner sa forme et faire son glaçage au chocolat. Malheureusement, malgré toute notre bonne volonté, notre gâteau à chavirer… Nous avons donc, avec un peu d’imagination et de créativité rattraper le coup en donnant une impression de perspective à notre gâteau.

Côté cadeaux, nous avions prévenu. Regroupez vous ou venez sans rien, nous essayons de limiter nos déchets, nous valorisons le minimalisme. Bon bien entendu, personne n’est venu les mains vides. Luca et nous-mêmes avons même reçu des présents.

Mais tout le monde s’est prêté au jeu. Certains se sont regroupés, d’autre ont choisi un emballage récupéré ou compostable. Il y avait même des cadeaux sans emballage.

Des cadeaux d’occasion, en bois où en matière durable, du made in France…

Notre petit cœur à été bien gâté et a été ravi de ses cadeaux ! D’ailleurs Notre petit Etan a fixé ses conditions pour partir en vacances chez papi et mamie : avoir l’autorisation d’emmener l’immense caserne de pompier en bois.

Nous avons passé une délicieuse après-midi avec tout ce petit monde. Le soleil rayonnant nous à accompagné tout au long de la journée. Pour le plus grand bonheur des enfants qui ont pu profiter du jardin. Et pour les plus grands, que rêver de plus agréable que de se délecter de petites gourmandises en se faisant caresser par les doux rayons du soleil ?

Les recettes :

Des cookies aux 3 chocolats, amandes et pistache :

Il vous faut :

  • 200g de chocolats (noir, lait et blanc) en pépites
  • Des amandes et pistaches concassées selon les goûts (environ 150g)
  • 100g de sucre coco
  • 1 œuf
  • 180g de farine
  • 130g de beurre
  • 1 cuill à soupe de sucre vanillé (ou 1 sachet)
  • ½ cuill à café de bicarbonate de sodium et ½ cuill à café de levure
  • 1 pincée de sel

Comment procéder :

  • Battre les sucres et le beurre ramolli, ajouter l’œuf et battre de nouveau.
  • Ajoutez ensuite la farine, le bicarbonate, la levure et le sel. Bien mélangez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.
  • Ajoutez les pépites, les amandes et les pistaches.
  • Mélangez à la cuillère.
  • Préchauffez votre four à 180°.
  • Sur une plaque à pâtisserie (je n’utilise jamais de papier cuisson et je ne beurre pas non plus ma plaque, je décolle délicatement les cookies une fois refroidis avec une spatule ou une fourchette), à l’aide de 2 cuillères à soupe, disposez des boules de pâte (espacés les un peu, ils vont grossir et s’étendre).
  • Enfournez pour 10 min

Les muffins amandes, abricots secs :

Il vous faut :

  • 120g de farine
  • ½ sachet de levure
  • 25g d’amandes effilées
  • 60g de sucre de coco
  • 6 à 8 abricots secs (85g environ) en fonction de leur taille et de vos goûts
  • 60 g de beurre
  • 1 œuf
  • 10cl de lait
  • 1 pincée de sel.

Comment procéder :

  • Préchauffer le four à 180°
  • Mélangez tous les ingrédients secs dans un saladier : farine, levure, amandes, sucre, sel, abricots coupés en petits dés.
  • Dans un autre saladier, faites fondre le beurre et le mélanger avec l’œuf battu et le lait. Versez ensuite dans le 1er saladier.
  • Mélangez grossièrement et remplissez vos moules à muffin.
  • Enfournez pour 25 min.

Le gâteau au chocolat de ma grand-mère

Il vous faut :

  • 6 œufs
  • 250g de sucre roux
  • 200g de beurre ramolli à température ambiante
  • 100g de poudre de d’amande
  • 3 cuill à soupe de fécule de maïs (ou maïzena)
  • ½ cuill à café de levure
  • 250g de chocolat noir patissier
  • 1 cuill à soupe de sucre vanillé (ou un sachet)
  • 1 cuill à soupe de lait
  • 1 pincée de sel

Comment procéder :

  • Séparez les blancs des jaunes.
  • Dans un saladier, battez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devient mousseux.
  • Faire fondre le chocolat avec le lait (au bain marie ou au micro-onde à petite puissance en plusieurs fois)
  • Une fois fondu, mélangez-le au saladier.
  • Incorporez la poudre d’amande, la fécule de maïs, la levure, le sucre vanillé et bien mélangez.
  • Ajoutez ensuite le beurre ramolli en petits morceaux et mélangez
  • Montez les blancs en neige avec la pincée de sel.
  • Incorporez les délicatement au mélange, puis enfournez 40 min à 180°

Le Marbré :

Il vous faut :

  • 3 œufs
  • 175g de sucre
  • 175g de farine
  • ½ sachet de levure
  • 100g de sucre coco
  • 25g de cacao amer en poudre
  • Du lait
  • 1 pincée de sel

Comment procéder :

  • Faites fondre le beurre au micro-onde à petite puissance et en plusieurs fois.
  • Battez vigoureusement le beurre et le sucre. Séparez les blancs des jaunes et incorporez les jaunes d’œufs à la préparation. Bien mélanger. Puis tout en mélangeant, ajoutez la farine et la levure.
  • Diluez le cacao dans du lait jusqu’à ce que la poudre se délaye correctement. (le mélange doit être un peu liquide mais pas trop).
  • Séparez votre préparation en 2 et incorporez le cacao à l’une d’entre elle. Mélangez.
  • Dans l’autre ajoutez 5 à 6 cuillères à soupe de lait et mélangez.
  • Montez les blancs en neige que vous séparerez en 2 et incorporez les dans chacun des mélanges.
  • Préchauffez votre four à 180°
  • Dans un moule beurré, alternez les couches jusqu’à épuisement de la pâte. A l’aide d’un couteau, passez en faisant de petit rond dans la pâte.
  • Enfournez pour 40 min. vérifiez la cuisson de votre gâteau à l’aide d’un couteau.  

Le carrot-cake

Il vous faut :

  • 250g de carottes
  • 180g de farine de blé
  • 60g de poudre d’amande
  • 50g de sucre de coco
  • 50g de cranberries
  • 30g de lait
  • 3 œufs bio
  • 2 cuillères à soupe d’huile de noisette
  • 1 cuillère à soupe d’arôme vanille
  • 1 cuillère à soupe de fleur d’oranger
  • 2 gouttes d’orange amère
  • 1 cuillère à café de cannelle
  • 1/2 sachet de levure chimique

Pour le glaçage :

  • Du sucre glace
  • Des cranberries et morceaux de suprême d’orange

Comment faire:

  • Râpez les carottes et réservez.
  • Dans un saladier battre les œufs, l’huile, le lait, le sucre et les arômes (vanille, orange amère, cannelle), ajoutez les poudres (farine, poudre d’amande et levure) bien mélanger puis incorporez les carottes râpées et les cranberries.
  • Préchauffez votre four à 180°c.
  • Versez votre préparation dans un moule beurré puis enfournez pour 40 minutes. Laissez refroidir sur une grille hors du moule.
  • Faites ensuite la déco avec le sucre glace et les fruits.

Cette recette provient du site de @caporalcerise que vous pouvez suivre sur instagram ou sur son blog.