fbpx

Départ en vacances zéro-gâchis

Les vacances sont enfin arrivées pour nous. Pour couvrir, un peu plus les vacances et limiter le temps de garde par les papis, mamies, mon cher et tendre et moi-même nous sommes décalés d’une semaine. (Notre nounou prend toutes les vacances scolaires et Luca ne supporte pas de partir sans son frère)

Cela fait donc déjà une semaine que mon cher et tendre et nos adorables têtes blondes profitent de leurs vacances à la maison (jeux au parc, vélo, sorties diverses, peintures et bien entendu siestes !)

Activité peinture pour Etan et Papa pour notre prochain projet

Les activités ne manquent pas, mais un petit dépaysement et sortir de sa routine du quotidien fait souvent le plus grand bien et nous aide à lâcher prise.

Le départ approche et les préparatifs vont bon train. Ma check list est prête depuis des semaines pour être sûre de ne rien n’oublier et d’éviter de trop emmener (tout le monde connait la valise bien remplie dans laquelle on  utilise à peine 1/3 des affaires emportées au cas où)

Une valise taille cabine à partager pour les enfants et une autre de la même taille pour nous 2. On tasse un peu mais ça finit par fermer pour 15 jours de vacances. (Je précise néanmoins que nous avons une machine à laver sur le lieu de nos vacances, ça aide pour tenir dans la petite valise)

Avant de partir, nous n’oublions surtout pas de débrancher les appareils électriques, nous vidons les quelques restes du frigo (nous avions anticipé nos dernières courses pour limiter les restes, nous emmenons dans notre petite glacière les quelques vivres qui restent), nous mettons donc notre frigo en mode vacances (mode qui stop le frigo mais garde la partie congélateur en fonctionnement).

Il est prévu que nous fassions une halte de 4 jours sur le chemin de nos vacances. 4 jours où nous ne cuisinerons que très peu. J’ai donc anticipé les choses en préparant à l’avance un pain à la farine rustique et à la farine de châtaigne pour notre petit déjeuner, une brioche pour le petit déjeuner des garçons ainsi que 3 gâteaux pour les petits déjeuners ou pause goûter.

4 jours de détente!
Nos goûters zéro-gâchis

Et parce que limiter le gaspillage alimentaire est essentiel, les recettes ont été choisies spécifiquement pour finir de vider le frigo. Ainsi j’ai choisi de faire des muffins moelleux au citron et aux noisettes pour terminer mon fromage blanc, mon lait végétal à la noisette fait maison et mes citrons, un cake à l’orange et aux épices pour terminer mes oranges et un gâteau à la compote pour finir mon fromage blanc et mon pot de compote entamé, sans parler de mes œufs, de mon beurre…

Nos chères têtes blondes vont donc manger de bons petits goûter moins gras et sucrés sans conservateur et édulcorant tout en participant à la limitation des déchets issus du gaspillage. Ça donne envie, n’est-ce pas ?

Je vous partage mes recettes 0 gaspi dès à présent :

Les muffins citron / noisettes

Il vous faut :

  • 190 g de farine complète (ou un autre type selon vos envies)
  • 1 cuillère à café de poudre à lever + 1 cuillère à café de bicarbonate alimentaire
  • 1 œuf
  • 35 g de sucre de fleur de coco
  • 120 ml de lait végétal (ici noisette, mais du lait de vache convient aussi) Vous pouvez le faire maison, la recette «c’est par ici »
  • 40 g de purée d’oléagineux (ou 80 g de beurre)
  • 1 à 2 grosses cuillères à soupe de fromage blanc (facultatif)
  • Le jus d’1 citron bio et le reste du citron.
  • Des noisettes concassées à votre convenance (environ 60g pour moi)

Je fais cette recette au robot, vous pouvez la faire à la main, il vous faudra juste un mixer pour broyer le reste du citron.

Comment faire :

  • Extraire le jus de votre citron et réservez. Gardez le reste du citron et mixez le pour en obtenir comme une poudre et réservez.
  • Battre l’œuf avec le sucre puis ajoutez la poudre du reste de citron. Bien mélangez.
  • Incorporez en mélangeant entre chaque ajout : le lait, la purée d’oléagineux (ou le beurre pommade c’est-à-dire ramolli), le jus du citron, la farine, la levure, le bicarbonate.
  • Une fois le mélange bien homogène ajoutez les noisettes concassées (vous pouvez en gardez un petit peu pour saupoudrez les muffins) et mélangez.
  • Versez la préparation dans des moules à muffins, saupoudrez du reste de noisettes et enfournez à four chaud (220°) pendant 5 min.
  • Diminuez ensuite la température de votre four à 180° et prolongez la cuisson de 15 à 20 min selon votre four.
  • Laissez tiédir et démoulez sur une grille.
Mes petits muffins citron/noisettes

Le cake orange / épices (variante de mon cake « citron / pavot »)

Il vous faut :

  • Le zeste d’une orange bio + 1 orange non traitée entière
  • 3 œufs
  • 75 g de sucre coco
  • 150 g de crème d’avoine
  • 100 g de beurre (salé pour moi)
  • 250 g de farine de blé complète (vous pouvez variez les plaisirs)
  • ½ sachet de poudre à lever (ou 1 cuillère à café de poudre à lever et 1 cuillère à café de bicarbonate alimentaire)
  • 1 cuillère à soupe de rhum bien parfumé
  • 1 cuillère à café de cannelle

Comment procéder :

  • Préchauffez votre four à 180°.
  • Zestez votre orange et réservez.
  • Pressez  jus de votre orange et réservez.
  • Mixez vos zestes avec le sucre.
  • Ajoutez et mélangez bien entre chaque ajout, les œufs, le beurre, la crème d’avoine et le jus de votre orange pressée, la cannelle et le rhum.
  • Une fois le mélange bien homogène, ajouter la farine et la levure. Bien mélangez.
  • Transvasez dans un moule (préalablement beurrer si ce dernier accroche) et enfournez à four chaud pendant une 40 ène de minutes (surveillez la cuisson, elle peut varier
  •  selon les fours). La pointe de votre couteau doit ressortir sèche.
  • Laissez tiédir avant de démouler sur une grille et de le laissez refroidir.
Le cake orange / épices

Le gâteau à compote

Pour cette recette je me suis inspirée de la recette du site Les Foodies

Il vous faut :

  • 360 g de compote : Réalisez une compote ou utilisez un reste de compote (ici un reste de compote pomme/poire/miel)
  • 150 g de farine complète
  • 1 cuillère café dé poudre à lever et 1 de bicarbonate
  • 50 g de poudre d’amande
  • 40 g de sucre de fleurs de coco
  • 2 œufs
  • 70 g de fromage blanc
  • 30g d’huile (ici noix)

Comment procéder :

  • Battre l’œuf avec le sucre, ajoutez ensuite en mélangeant entre chaque ajout, la farine, la levure, le bicarbonate, la poudre d’amande, le fromage blanc, l’huile et la compote.
  • Transvasez dans un moule (préalablement beurré si ce dernier accroche) et enfournez à four chaud (180°) pendant 20 à 25 min (selon les fours)
  • Laissez tiédir, démoulez sur une grille.

Bonne dégustation à tous

Un range chaussures Home Made

Nos dernières acquisitions, des ranges chaussures.
Le premier sous notre escalier équipé de roulettes.
Le deuxième beaucoup plus petit à l’extérieur devant notre entrée.

Encore une fois, c’est mon cher et tendre qui  s’est collé au projet.
Imagination, croquis, choix des matériaux et achat, conception et réalisation.

Nous sommes partis d’un souhait. Un banc pour s’asseoir où mettre les chaussures. Or,  nous n’avions pas là place dans notre entrée.  De plus nous voulions un meuble sous escalier pour ranger les chaussures de toute la famille. En bons minimalistes,  nous ne possédons pas beaucoup de chaussures chacun.  Un petit meuble est donc largement suffisant.

Le meuble imaginé est donc un meuble en palettes récupérées et montées sur roulettes pour être glissé sous notre escalier.  Sur le dessus du meuble un coussin. Ainsi,  pour se chausser,  il nous suffit de tirer le meuble en le faisant glisser sur ses roulettes et de s’asseoir dessus pour mettre bien confortablement la paire choisie. 

A côté de notre meuble,  nous avons mis à disposition un panier de chaussons en vrac 😆😆 Ainsi, nos invités qui le souhaitent, peuvent se mettre à l’aise sans être gênés par la fraîcheur du carrelage.  😉😉

Et pour dehors, un tout petit meuble pour ranger les chaussures de course et les espadrilles pour le jardin.

Et vous quel système avez vous trouvé pour ranger vos chaussures?

Boissons végétales et zéro-déchet

Suite à la publication de mon lait à la noisette, sur les réseaux sociaux, vous avez été nombreux à me demander la recette.

Que ce soit par goût ou par nécessité (intolérance au lactose), les laits végétaux ont le vent en poupe. Pourtant, ils n’ont du lait que la couleur. En effet, le terme « lait » est mal choisi. Il s’agit plus d’une boisson végétale constituée de graines ou de fruits à coques et d’eau.

Ces laits ne remplacent pas non plus le lait de vache traditionnel au niveau de son apport protidique et son calcium. Il est donc déconseillé de les utiliser de manière exclusive pour nos chères têtes blondes.

Aussi, les laits végétaux se consomment aussi bien en boissons qu’en cuisine, donnant un petit goût en plus à nos préparations. Aromatisés ou natures, associés à d’autres graines ou fruits, les rayons de nos supermarchés sont souvent bien achalandés et le phénomène de mode fait grimper le prix de ces boissons.

Comme dans tout produit industriel, il est difficile de tout contrôler Provenance et qualité de la matière première, quantité de sucres ajoutés, conservateur, emballage, etc….

Faire son lait maison c’est donc mieux maîtriser tous ces aspects et se faire plaisir à plus petits prix.

Pour ce faire, il vous faut simplement un bon blender/mixeur !

La recette:

Il vous faut:

  • 100 g. d’oléagineux
  • 900 g eau
  • ajout possible : datte, vanille, sucre, etc….

Ma belle-mère fait son lait d’avoine depuis plus de 6 mois et achète du lithotamne (calcium) en pharmacie. 1 cuillère à soupe pour 1L d’eau et en est satisfaite.

Comment procéder:

  • Mixez les noisettes avec les ajouts à forte puissance pendant une minute,
  • Filtrez à l’aide d’un chinois ou d’une passoire fine
  • Pressez le résidu et conservez le
  • Votre boisson végétale est prête

Conservez la au frigo trois à quatre jours

Le résidu que vous avez récupéré s’appelle l’okara.

Pour être zéro déchet jusqu’au bout, vous pouvez l’utiliser dans vos pains ou gâteaux! Comme ma belle-mère qui réalise avec son okara d’avoine de délicieux petits cookies healty! Miam!

Bonne dégustation !

Les Tawashis ou nettoyage zéro-déchet

Je vous en ai parlé récemment dans l’article analyse de ma salle de bain, les Tawashis! Cette petite éponge japonaise a complètement  trouvé sa place dans nos placards. 

Réalisée à base de tissu recyclé, sa réalisation est simple et rapide. Une fois sale, il suffit de la laver.

Peu pratique pour la vaisselle, peu hygiénique… Certains d’entre vous m’ont déjà fait part de leur réticence à l’utiliser.

Personnellement, nous ne l’utilisons pas pour la vaisselle. Nous avons opté pour des brosses compostables et des éponges lavables en tissu et toile de jute.
Nos Tawashis nous servent pour nettoyer surfaces, lavabos, douche …

Les germes prolifèrent aisément dans des milieux humides et chauds. Les éponges sont donc un milieu propice à leurs proliférations. Les Tawashis sont lavables, à chacun de les laver à la fréquence qu’il le souhaite. A savoir, tous les germes sont tués après un lavage à 60°. Inutile, de les laver à une température supérieure. De plus la facilité de réaliser un Tawashi permet d’en faire suffisamment pour pouvoir les changer régulièrement et d’attendre la prochaine machine de 60°, pour ceux qui en font peu.

Nous changeons donc les notre 1 fois par semaine.

La technique: 

Pour réaliser votre Tawashi il vous suffit d’avoir  un métier à tisser. Pour ce faire, un carré  découpé dans une planche en bois (Le mien m’a été trouvé et découpé par mon petit papa. ) sur lequel vous tracerez un carré de 16 cm de côté.

Il vous faut également des clous à têtes plates que vous clouerez tous les 2 cm, en évitant les coins.

Voilà, votre métier à tisser est prêt.

Vos chaussettes,  collants, manches de gilets ou de pulls, leggings troués sont autant de matière première utile et facile à trouver. Il vous suffira de découper 14 bandelettes de taille régulière (entre 1.5 à 3 cm de largeur maximum.) Vous pouvez faire des Tawashis unicolores ou bicolores dans ce cas vous découperez 7 bandelettes de couleurs différentes

Disposez ensuite les bandelettes d’une même couleur de manière horizontale comme sur la photo

Puis à la perpendiculaire, sur le 1er clou passez les bandelettes un coup au dessus au coup en dessous.
Sur la 2eme ligne commencez par passer en dessous puis au dessus.
Sur la 3eme ligne reprenez au dessus puis en dessous 
Sur la 4eme en dessous puis au dessus. 
Et ainsi de suite sur les 7 lignes. 

Pour finaliser votre Tawashi, prenez une boucle d’un clou et glissez là entre 2 doigts. De l’autre main. Prenez la boucle du clou d’en dessous et glissez dans la 1ere boucle. De nouveau faites glisser cette nouvelle boucle entre vos 2 doigts et renouvelez  l’opération avec la boucle du clou d’en dessous. Faites de même jusqu’à arriver à la dernière boucle.  Vous viendrez alors la tirer pour la faire ressortir.

Voilà, votre tawashi est terminé, prêt à être utilisé.

Et vous pour votre ménage zéro déchet qu’utilisez vous?

Bienvenue dans notre Salle de bain

Aujourd’hui je vous invite dans une pièce intime, ou le zéro déchet et le minimalisme ont souvent du mal à faire leur place. J’ai nommé la salle de bain.

Flacons en tous genres, tubes, pots, jouets de bain, fleurs de douche, rasoirs jetables, maquillage en vois tu,  en voilà, cotons tiges, lingettes démaquillantes, serviettes ou tampons hygiéniques… bref généralement les placards d’une salle de bain sont bien remplis et débordent même.

Bien que nous n’ayons pas encore mis en place tous nos souhaits, je vous fais une visite guidée de nos placards .



Pas de flacon au bord de la baignoire ou traînant dans la douche, chez nous, sur notre porte savon en bois, c’est shampoing solide et pain de savon pour toute la famille.
En vacances, ou dans nos déplacements nous transportons nos savons et shampoings dans un petit porte savon en tissu.

La crème hydratante à été remplacée par de l’huile végétale de noyau d’abricot et sert aussi bien à mon cher et tendre qu’à moi même.

Pour notre déodorant nous utilisons celui de chez Clémence et Vivien.
Même si mon mari n’apprécie pas franchement de se « tartiner » les aisselles comme il dit. Nous sommes vraiment très satisfaits de son efficacité.

La brosse à cheveux, est en bois et en fibres naturelles.

Les cotons tiges et les lingettes démaquillantes bannies depuis déjà bien longtemps et on été remplacés par un oriculi et des lingettes lavables. 

Ma boite à maquillage s’est vue réduite au moins par 4 (j’ai donné ce que je n’utilisais plus à la famille) . Je finis ce que j’ai et je prendrai une gamme bio et naturelle par la suite. D’ailleurs mis à part les yeux, je ne me maquille pas, l’huile végétale d’abricot donne assez bonne mine. Mais j’ai déjà remarqué un macérat huileux à la carotte que je voudrais bien tester quand mon huile sera terminée 😉

Ma boite a bijoux aura été également réduite par 3 ainsi que ma boite à accessoires pour les cheveux. (Vendue en brocante)

Je n’ai qu’un seul parfum, que je ne met d’ailleurs que pour des occasions (en réalité j’oublie toujours de mettre parfum et bijoux le matin, j’ai donc abandonné…)

Du beurre de karité pour le corps.
Des huiles essentielles viennent compléter mes soins maison

Dans le bain, il reste un ensemble de jeu d’eau qui appartenait à mon cher et tendre et ses sœurs, récupéré au fin fond du grenier de leur grand mère. Mes enfants, ne se lassent pas de ce jeu, pour le plus grand plaisir de leur papa qui se remémore des souvenirs d’enfance.

Pas de produit de nettoyage hormis, une bouteille de récup en verre contenant du vinaigre blanc et servant à nettoyer toute la salle de bain de la douche au lavabo en passant par les miroirs.
Des tawashis (des petites éponges japonaises lavables) pour entretenir notre salle de bain (je vous en parlerai prochainement), ainsi que des lavettes lavables.

Mais certains accessoires sont toujours présents, nous sommes en cours de réflexion sur comment s’en passer sans perdre en qualité de vie et en temps.

Nous avons toujours nos rasoirs jetables. Nous terminons le paquet (nous n’en utilisons pas souvent) avant de nous tourner vers un rasoir réutilisable.

Nous avons également un sèche cheveux et un lisseur pour cheveux. Je n’ai pas encore le courage de m’en séparer mais je travaille à cela et réfléchis à une solution plus minimaliste et zéro-déchet qui ne me fera pas perdre trop de temps sans pour autant avoir une grosse touffe de cheveux ondulés indisciplinés qui ne veulent rien entendre de ce que je leur demande.

Le dentifrice est également un grand sujet d’ambivalence. Après avoir testé plusieurs dentifrices, solides, en tubes, fait maison. Nous n’avons pas encore trouvé celui qui nous convient totalement. Ils sont souvent très chers, ou ne laissent pas une sensation de propreté en bouche. Nous ne désespérons pas de trouver notre bonheur mais avons fait une pause dans nos recherches suite à des problèmes dentaires qui n’ont rien à voir avec notre dentifrice je précise mais nous ont fait revenir à un dentifrice en tube.

Notre brosse à dent est en matière recyclée, mais pour la prochaine nous referons un test en bambou (nos derniers essais ne nous avaient pas convenu)



Et vous, quelles ont été vos actions pour limiter vos déchets dans la salle de bain?