fbpx

Les activités qui font du bien: 1) Et si on jardinait … en famille!

En ces temps où le temps nous est offert, rien de tel que de profiter d’activités pour se ressourcer et se faire plaisir.  Et comme les enfants sont avec nous, profitons-en pour les initier et partager un moment agréable en famille.

Partager des moments agréable en famille.

Chaque semaine, je vous parle d’une de nos activités préférées, pleine de simplicité, éco-responsable et créative, à faire et refaire en famille pour profiter du moment présent, se rapprocher, se faire plaisir.

Cette semaine, je vous parle donc du jardinage :

Rien de tel pour observer, découvrir la nécessité de l’eau, de la lumière, les différentes étapes pour planter une graine, prendre soin d’elle au quotidien, lui donner du temps, de l’amour, la regarder chaque matin pousser, faire preuve de patience ! Comprendre le procédé et le temps nécessaire pour avoir une jolie fleur, des légumes ou encore un arbre.  Mais c’est aussi plonger ses mains dans la terre, en mettre aussi un peu partout le temps de l’activité, remuer, faire un petit trou pour y mettre la graine, jouer un peu avec l’eau pour l’arroser, …

Nos semis et petites expériences
Pépins de citrons, chapeau d’ananas, noisettes, ails germées, oignons, tomates, radis, petits pois, fèves ...
On s’amuse à planter ce qu’on a et ce qu’on trouve!

Les enfants adorent ! Et vous aussi vous allez adorer, se détendre en prenant soin de ses petites graines, les voir pousser, être dehors, sur le balcon, la terrasse ou dans le jardin, profiter du soleil de la douceur de l’air, se concentrer sur autre chose que les créativités débordantes de nos chères têtes blondes.

Profiter du soleil et de la douceur de l’air

Étonnamment d’ailleurs, lors de cette activité, ils sont plutôt à l’écoute et très concentrés. Après avoir pataugé de tout leur saoul dans la terre, avoir rempli les pots et l’avoir tassée, avoir planté leurs petits doigts dans le pot pour y déposer leurs graines. Ses messieurs, ravis de leur réalisation, ne cherchent plus du tout à jouer joyeusement avec la terre. Au contraire, sensibilisés, ils en prennent grand soin, prenant en considération tout le travail qu’ils ont dû apporter à leur réalisation.

Mais profitons également de cette activité pour développer leur sens de l’observation, leur émerveillement face à la nature, permettant ainsi de développer leur conscience écologique.

C’est ainsi l’occasion rêvée de partir à la recherche d’un trèfle à 4 feuilles, observer toute la diversité d’un carré de pelouse, découvrir les habitants de notre jardin, sentir des odeurs naturelles, en profiter pour préparer un petit bouquet de fleurs ou réaliser une cueillette de ce qui pousse en ce moment, créer un arc en ciel, …

Coccinelles, limaces, escargots, papillons, fourmis, gendarmes ( pyrrhocoris apterus ), punaises, vers de terre, abeilles, bourdons …
Notre connaissance des habitants de notre jardin s’accroît de jour en jour.

Ou encore, s’installer confortablement pour faire des bulles de savons, ou laisser son esprit divaguer en imaginant des formes dans les nuages, les dessiner …

On prends plaisir à prendre le temps d’observer cette nature, magnifique, abondante, relaxante!

Bref, au jardin, les possibilités ne manquent pas. Mais revenons à présent à notre activité jardinage, c’est un travail qu’ils peuvent reproduire au quotidien, les arroser, les observer, contempler leur croissance, leur donner du temps, de l’amour pour qu’elles soient belles et fortes.

Dans leurs taches, ils sont si consciencieux

Je m’émerveille de les voir, si sérieux, si consciencieux face à leur petit pot, sans aucun geste brusque ! Leurs capacités à se canaliser pendant cette activité m’impressionne, eux, qui d’ordinaire sont si surexcités, adorant courir partout, sauter, renverser, patauger dans la terre, faisant régulièrement des batailles de terre dès qu’ils sont dans le jardin et n’ayant aucune indulgence pour mes parterres fleuris qu’ils terrassent pour chasser les araignées ou récupérer leur ballon….

Et quelle fierté lorsqu’ils iront récolter leurs légumes ou cueillir leur jolie fleur ! Leur sourire à cet instant vaut tout l’or du monde !

C’est moi qui l’ai fait !

Nos semis de courges s’épanouissent.

Voici nos graines que nous avions récolté lors de notre dernier plat à base de courge.

En parfaite harmonie

Ces derniers temps, notre quotidien se trouve bien chamboulé et trouver un équilibre ne s’avère pas tache évidente. 

Mais cet exercice, m’a permis de me rendre compte, à quel point nous étions, d’ordinaire, toujours ailleurs.
En effet, depuis 2 ans maintenant, que nous habitons notre maison, nous n’avions jamais (or maladie clouée au lit) passé un week-end entier chez nous, tous les 4.

Sorties dans la famille, entre amis, à la ferme, en vélo, au parc, promenades, pique-nique, weekend …

Sans parler de la semaine avec les inconditionnelles sorties professionnelles, les diverses courses alimentaires, le sport, les sorties entre amis, loisirs …

Bien que l’idée théorique de se retrouver confiné chez soi puisse paraître très agréable, la pratique s’avère différente et met en lumière de nombreuses habitudes dans notre mode de vie dont nous ne nous rendions jusque-là pas compte.

Nous avons d’ailleurs donner pour thème pour cette 1ère semaine « Unité et amour », afin que nous puissions nous retrouver, et profiter des choses simples de la vie.

Unité et Amour

Or, la semaine ne s’est pas exactement passée comme dans mes rêves.

Nous alternions mon cher et tendre et moi-même différentes phases allant de la détente et l’émerveillement, à l’irritabilité absolue.

Nos chères têtes blondes n’étant pas en reste passant d’états semblables à de jolis petits anges à ceux de véritables démons.

😇😈😇😈

Nous avons du déplorer au cours de cette 1ère semaine, pas mal de casse, éponger, nettoyer, ranger, ramasser, réparer, , soigner beaucoup de bobos, calmer de nombreuses chamailleries, fait face à de grosses colères et consoler beaucoup de chagrins …

Les enfants débordent d’énergie et de joie de vivre. La maison vie de mille feux, tremble au gré de leurs histoires, conflits et amour d’enfants …

Durant cette semaine et très tendue face aux comportements et provocations de mes chères petites têtes blondes, mon cher et tendre s’offusque.
« Pourquoi es-tu si irritée ? Après tout, c’est ton travail de t’occuper d’enfants ! »

Sa réflexion, si blessante dans un 1er temps, m’a finalement permis de prendre du recul pour analyser la situation. 

  • – Effectivement pourquoi suis-je si irritée alors que mon quotidien est d’être entourée d’enfant ?
  • L’arrêt de l’école et la présence quotidienne d’Etan, n’est pas la seule raison de mon irritation.

Non, bien sûr, ce ne sont pas les enfants qui m’irritent mais simplement la perte de mon équilibre !

Par cela, j’entends la perte de ma routine matinale et de mes temps personnels qui me sont si chere, je m’en rends compte aujourd’hui durant lesquels je m’évade, me défoule, me recentre, me retrouve seule avec moi-même.

Ces temps vont de 10 min à 2h pour les plus longs, ne sont pas forcément réalisés tous les jours. Mais m’aident à m’apporter sérénité et harmonie pour rester zen et sereine en toute circonstance.

Il m’est donc impératif de retrouver un certain équilibre.

Mon cher et tendre, tente-lui aussi de trouver des stratagèmes afin de s’harmoniser au mieux. Bouchons d’oreilles pour se concentrer, Monsieur se met à la cuisine et nous mitonne de délicieux goûters, c’est le 1er à sortir les poubelles, et même … Il a découvert les joies de faire les courses …

Lui qui fuyait cette corvée trouvant moultes excuses pour ne pas m’accompagner le dimanche matin est à présent le 1er à partir faire 1h30 de queue à la ferme un samedi matin à 9h !

S’adapter n’est pas toujours simple et demande parfois un peu de temps, mais une fois la problématique pointée, il ne reste plus qu’a échanger pour trouver les solutions qui conviennent à tous (enfants compris).

Ainsi, nous avons déterminé des temps de famille, des temps pour soi et des temps privilégiés avec un enfant en particulier.
Mon cher et tendre s’est trouvé une petite bulle pour s’isoler et se concentrer.  Nous avons fabriqué un semainier pour aider les enfants à se repérer et avons organisé un planning quotidien de semaine avec l’école à la maison et des activités.

Notre semainier

Mais je vous en parlerai dans un prochain article.

A très vite.

Bonne et heureuse année 2020

Me voici de retour après quelques semaines de silence.e nouveaux projets qui m’ont, pour quelques temps, éloignés de mon clavier mais pas de notre démarche !

Nouveaux projets, qui associés au tumulte habituel de fin d’année, m’aura bien surmené.

Nous avons poursuivi notre chemin, avec des hauts et des bas.

Nous avons accueilli un nouvel arrivant dans notre famille : notre petite « Vanille », notre joli poisson qui nage dans la bienveillance et l’amour donné par toute la famille.  Nous lui avons d’ailleurs inscrit ces mots de bonheur sur son aquarium.

Nous avons aussi partagé des moments créatifs ainsi que de petits plaisirs simples de la vie de famille et du quotidien à travers notre calendrier de l’avent.  Nous y avons aussi glissé quelques petits cadeaux qui viennent rééquiper ce qui nous manquait.

Mais la vision que nous avons de notre démarche n’est pas toujours immuable et il y a parfois dans notre ligne directrice, quelques décalages.

Ainsi notre repas de fêtes aura été un sujet de discorde. Souhaitant un repas simple et festif dans la ligné minimaliste je me suis heurtée aux souhaits plus traditionnalistes de mon cher et tendre.

Je trouvais amusant de pouvoir faire découvrir de nouvelles saveurs, des plats quelques peu atypiques avec les légumes de saisons de mon petit producteur, qui serait bien plus à notre image qu’un repas traditionnel, trop riche, trop lourd, avec toujours trop de trop !

Je n’aurais donc pas été suffisamment persuasive pour cette année mais je ne désespère pas pour l’année prochaine.

De même, notre poubelle se sera vue garnie de … papiers cadeaux…☹ Bien que nous ayons de magnifiques hôtes de Noel mon cher et tendre, est encore très accroché à ces papiers multicolores disposés au pied du sapin, trouvant cela plus festif que chacun cherche ses petits paquets.

Heureusement, certains, ont joué la carte du papier recyclé. Certains papiers ont pu être récupérés pour être réutilisés, et certains cadeaux ont été emballés dans du tissu ! Permettant ainsi à ma poubelle de ne pas se sentir trop ballonnée après les fêtes.

Nous avons eu aussi de magnifiques cadeaux de 2ème main. Comme se pupitre d’écolier vintage, qui fait à présent la joie de notre petit Etan.

Les fêtes passées et après quelques excès, difficile de se remettre en compétition. Mon 1er semi-marathon de l’année se sera déroulé avec peine et quelques souffrances. Mais c’est avec une image tellement positive sur ma vision de la vie qu’il se sera terminé. Main dans la main avec une parfaite inconnue ! Nous nous serons soutenus et encouragés dans la douleur des derniers kilomètres. 

Comme chaque année, nous nous sommes fixés nos bonnes résolutions et nos défis pour 2020. Dans la lignée de 2019, nous poursuivons notre chemin sans jugement, dans le respect de chacun, de son rythme et de ses actions, dans la bienveillance et toujours de manière très positive 😊

Et ces nouveaux projets, quels sont-ils ?

Je me mets à la couture, le père Noel et mon anniversaire se sont mis d’accord pour m’offrir une machine à coudre. De quoi allier l’utile à l’agréable. Moi qui aime le créatif et le DIY, je vais pouvoir créer tout en intensifiant mes actions pour toujours moins de déchets. Je vous en dirai plus prochainement.

Mais surtout, je change de travail ! Je quitte mon poste d’infirmière, mes supers collègues et mes patients qui m’ont accompagné et que j’ai suivis à travers mes différents services. C’est riche de tout ce que j’ai appris et qu’ils ont pu m’apporter au fil des années que je prends une nouvelle direction.

C’est à présent auprès des enfants que je souhaite poursuivre ma route en leur apportant à travers la créativité, les jeux, la découverte. Une petite part de ce que nous faisons au quotidien. Les accompagner dans leur découverte du monde, ce monde si beau qui nous entoure, avec ses textures, ses odeurs, ses formes, ses couleurs, ses bruits… Toutes ses beautés que nous voyons tous les jours, et dont nous ne prenons plus le temps de nous enchanter.

S’occuper d’enfant c’est aussi dire stop à la vitesse de nos vies, pour prendre le temps de faire avec eux.

C’est une nouvelle aventure qui commence pour moi, hier j’étais infirmière. Demain, je serais assistante maternelle.

Nous vous souhaitons une belle année, que votre vie soit remplie de joie, bonheur et harmonie. Prenez le temps, ouvrez les yeux et souriez à la vie.

Changement de vie

Il y a un peu plus de 4 ans à présent, alors enceinte, nous commencions mon cher et tendre et moi-même à remettre en question notre mode de consommation et à modifier petit à petit nos habitudes. 

D’un questionnement sur les produits que nous utilisions et leur dangerosité vis-à-vis de notre futur bébé nous nous sommes aventurés sur le chemin du zéro-déchet. Cheminement qui nous a ensuite conduit sur la voie du minimalisme.

En 4 ans notre vie à bien changée, mais pour rien au monde nous ne voudrions revenir en arrière. 

Nous y avons tant gagné !

Petit retour sur nos changements et sur l’évolution de nos habitudes. 

Bienvenue chez nous!

Les produits d’entretien : 

Nos placards regorgeaient de produits d’entretien en tout genre et de lingettes jetables pour le bois, la salle de bain, multi surfaces, spéciales toilette, spéciales parquet… 

Nous avions des bloc WC dans les toilettes, de la javel, des déboucheurs de canalisations, des produits spécifiques pour chaque pièce (salle de bain, WC, plaque induction, sols, parquets, …) 

Bref, on en avait plein, on réapprovisionnait souvent et tout ceci nous coûtait cher ! 

Aujourd’hui et avec notre évolution nous avons un gros bidon de savon noir liquide, un gros bidon de vinaigre blanc, un gros sac a vrac de paillettes de savon de Marseille, un sac de cristaux de soude, un bocal de percarbonate, un petit pot d’argile, du sel, du bicarbonate de sodium ainsi qu’un savon en stick détachant. 

Et avec tout ça on fabrique notre lessive, notre liquide vaisselle, notre nettoyant pour les fesses de bébé, notre produit WC qui est aussi notre nettoyant multi-surfaces qui sert dans toutes les pièces ! Alors oui, ça fait quand même pas mal, mais on en a quand même moins, j’achète à l’année et surtout ça nous coute beaucoup moins cher !

Le linge :

Avant je pouvais faire 3 machines d’affilées, j’enclenchais facilement le mode rapide pour gagner du temps même si je savais que cela consommait plus. On changeait les vêtements tous les jours sales ou pas sales, les draps 1 fois par semaine et les serviettes pouvaient être changées 2 fois dans la semaine. Régulièrement, je ramassais tout ce qui trainait et mettais tout à laver. Le sèche-linge tournait lui aussi à plein régime. 

Aujourd’hui, je suis vigilante à mon linge. Un pantalon ou une tenue propre peut-être remise une 2eme fois. Les draps et serviettes sont changés mais moins souvent. Nous ne possédons plus de sèche-linge et le temps de séchage sur l’étendoir définit à présent l’intervalle entre les machines. Il y a moins de linge qui traine. 

La vaisselle : 

Il nous suffisait d’un ami à diner pour sortir le sopalin ou les serviettes en papier. 

Une fête ou un barbecue et nous sortions tout un assortiment d’usage unique pour nous faire gagner du temps (assiettes en plastique, nappe en papier, verre et couverts en plastique, déco diverses, ballons…) 

Aujourd’hui, nous mangeons dans nos belles assiettes du quotidien sur notre nappe en coton, buvons dans nos verres en verre, nous nous essuyons avec nos serviettes en coton et quand c’est la fête, nous fabriquons nous même la déco. Un moment ludique et très sympa à partager avec les enfants. Et quand la fête est finie et bien nous mettons autant de temps à remplir le lave-vaisselle et à mettre dans le panier à linge sale nos assiettes, verres, nappe et serviettes que nous mettions de temps à remplir le sac poubelle, faisant la chasse aux serviettes en papier, cure dent et autre usage unique disséminé un peu partout et laissé à l’abandon. 

De l’apéro au pique-nique en passant par les barbecues, fêtes d’anniversaires et repas de famille nous tentons de limiter nos déchets.

Les courses

Avant je commandais tout au drive. Super rapide mais surtout super emballé ! Avec des fruits et légumes d’une qualité douteuse qui pourrissent très vite. Nous faisions alors beaucoup de gaspillage. La facilité d’accès aux courses, la facilité de commande (entre 2 rdv, dans le train) et du coup on commande un peu trop, on se retrouve avec un peu trop de stock, on fait moins attention. Les aliments se périment, s’abiment et finissent à la poubelle. 

Aujourd’hui nous continuons les drives ! Bien sûr, que c’est pratique !! Mais uniquement pour les produits non périssables (couches même si on en utilise bien moins grâce à nos couches lavables, j’en ai toujours quelques une pour la nounou, les baby Sitter d’un soir, les oooooh il n’y a plus de couche (lavable), le papier WC,  les sacs poubelles, chocolat noir…) pour le reste on se balade, on ne fait rien au même endroit, on va à la superette bio pour le vrac (pâtes, riz, légumineuses, amandes, lait végétal, sucre, chocolat en poudre, oranges, citrons, deo, dentifrices…), au marché pour les fruits, légumes, poisson, et un peu de vrac… chez le boucher pour la viande, au moulin pour les farines, levures …, a la ferme pour le lait, fromage blanc, fromage … 

Je ne passe plus 5 min à faire mes courses pilotant tout cela de mon canapé ou du fin fond de mon siège de voiture. Mais échangeant avec des petits producteurs fiers de leur produits et passionnés par leur métier. L’occasion de sortir, papoter, rire, échanger et partager autour d’un petit panier qui nous ravira toute la semaine. Pour rien au monde je ne voudrais retourner en arrière. 

Les repas : 

Avant, nos placards regorgeaient de petits plats tout faits à réchauffer, de biscuits, gâteaux, bonbons et chocolats en tout genre.

Nous cuisinions mais nous laissions facilement aller à la facilité d’un plat réchauffé quand l’envie nous manquait.

Aujourd’hui, aucun plat à réchauffer dans les placards, pas de gâteaux, ni de bonbon. Le chocolat est toujours présent mais nous avons modifié nos habitudes. A la place du Crunch et autres chocolats nous avons du 85% de cacao.

Nous cuisinons quotidiennement et avec plaisir. Parfois l’envie nous manque, mais un petit plat rapide à préparer est toujours possible. Les gâteaux et biscuits sont fait maison. Quant aux bonbons, il n’y en a pas. Nos enfants, ne nous en demandant pas pour  le moment, nous verrons bien quant ils seront plus grands. 

Les vêtements :

Auparavant, nous possédions une garde-robe très riche. D’innombrables vêtements entassés et pendus. Nous ne mettions pas ¼ de se que nous possédions, mais régulièrement nous achetions encore et toujours. 

A présent, notre penderie ne contient que les vêtements que nous mettons régulièrement, suffisamment pour nous permettre de tenir un turn-over entre nos machines.

Nous rachetons uniquement d’occasion et quand le besoin est là. Nous raccommodons ou réparons quand cela est possible.

De consommateurs nous sommes passés à conso-acteur. Le plus possible local, le plus souvent d’occasion, nous nous sommes mis à réparer, à penser réutilisable pour limiter nos déchets et préserver aussi nos finances. Parce qu’il faut le dire, cela fait du bien au portefeuille (mais côté finance c’est mon cher et tendre qui en parle le mieux)!

Et vous, qu’avez-vous changé dans vos habitudes au cours de ses dernières années ?

Occupations de vacances

Première semaine de vacances, les enfants sont chez papy et mamie.

L’occasion pour nous de:

  • Dormir un peu plus le matin
  • Prendre le temps de rentrer le soir et même traîner un peu
  • Se mettre enfin à jour dans les machines
  • Lire, bien installés douillettement dans le canapé, dans le silence le plus total! 🤩🤩
  • Raccommoder les vêtements mis à mal à la récré . Loin  de moi, d’être une pro de la couture. Quelques passages de fils pour reprendre un petit trou ou le fameux thermocollant pour les trous un peu  plus importants. De quoi, donner un nouveau charme a un vêtement sans avoir a en racheter de nouveaux. (On a pas fini sinon…)
  • Réparer les jouets cassés. La plupart de nos jouets sont en bois, ce qui leur donne une plus longue longévité dans leurs mains pleines de vie! Et ce qui nous permet de recoller les morceaux pour de nouvelles heures de jeux en perspective.

Ainsi nos maracas vont pouvoir de nouveaux se secouer dans tous les sens, notre petit ours jongleur a de nouveau 2 roulettes pour partir faire ses tournées, le train pourra de nouveau passer sur les rails sans risque de dérailler. Les prénoms de porte sont de nouveaux bien droit et a leur place. Prêts pour l’arrivée imminente de leur petit propriétaire

  • Réaménager les chambres

Changement de lit pour nous, mise en vente du lit à barreaux, le lit du grand devient celui du petit, et récupération du lit du fils du copain pour le grand 😆, oui faut suivre mais donner une seconde vie à un beau produit ça n’a pas de limite) et les ranger au carré (pas pour longtemps, juste un petit kiff de parents un peu maniaques 😆

Voilà il ne nous reste plus qu’a attendre leur retour pour voir leur yeux émerveillés face a leur nouvelle chambre. (Et admirer l’explosion des placards et bacs a jeux se vidant sur le parquet… dans des hurlements de joie… 😓)

Après 3 jours sans eux, nous voilà dans le canapé, blottis l’un contre l’autre à regarder photos et vidéos de nos chères petites têtes blondes qui nous manquent déjà.

Pas certains d’être dans le même état le soir du retour de chez Papy et Mamie …😄